Élection présidentielle kazakhe de 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élection présidentielle kazakhe de 2019
Voir et modifier les données sur Wikidata
Corps électoral et résultats
Population 18 592 701
Inscrits 11 947 995
Votants 9 274 110
77,40 %  −17,8
Votes blancs et nuls 57 500
Kassym-Jomart Tokayev (2019-05-29).jpg Kassym-Jomart Tokaïev – Nour-Otan
Voix 6 504 054
70,76 %
Amirzhan Kosanov.jpg Amirzhan Kosanov – Ult Tagdyry
Voix 1 472 733
16,02 %
Résultats de Tokayev par régions
Carte
Président
Sortant Élu
Kassym-Jomart Tokaïev
Nour-Otan
Kassym-Jomart Tokaïev
Nour-Otan

L'élection présidentielle kazakhe de 2019 se déroule le au Kazakhstan. L'élection a lieu de manière anticipée dans le contexte de la démission du président Noursoultan Nazarbaïev et de son remplacement par l'ancien président du Sénat, Kassym-Jomart Tokaïev, qui convoque le scrutin un an avant la date prévue.

Le scrutin est jugé largement gagné d'avance pour le président sortant, qui l'emporte dès le premier tour avec un peu plus de 70 % des suffrages et un taux de participation de 77 %. Des résultats sans appel, bien qu'inférieurs à ceux habituels de son prédécesseur.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le Kazakhstan n'est généralement pas considéré comme une démocratie. Freedom House début 2019 résume ainsi la situation dans le pays : « les élections ne sont ni libres, ni justes et tous les principaux partis font preuve de loyauté politique au président. Les autorités marginalisent systématiquement ou emprisonnent les figures d'opposition réelle. Les médias dominants sont aux mains de l'État ou bien sont la propriété d'hommes d'affaires favorables au gouvernement. La liberté d'expression et de réunion demeure restreinte, et la corruption est endémique »[1].

Réélu cinq fois président de la République kazakhe, Noursoultan Nazarbaïev est au pouvoir depuis l'indépendance du pays en 1991 lorsqu'il décide le 19 mars 2019 de se retirer au profit de Kassym-Jomart Tokaïev, alors président du Sénat et homme de confiance. La capitale Astana est renommée Noursoultan en son honneur[2].

Devenu président de plein exercice, Kassym-Jomart Tokaïev n'est pas contraint à un intérim et peut selon la constitution continuer le mandat de son prédecesseur jusqu'à son terme, prévu pour avril 2020. Le 9 avril 2019, cependant, il déclare la tenue d'une élection présidentielle anticipée afin d'assurer la stabilité du gouvernement. Il annonce sa décision lors d'un discours diffusé sur la chaîne de télévision nationale, au cours duquel il affirme « Afin de garantir un accord social et politique, d’aller de l’avant avec confiance, de résoudre les tâches du développement socio-économique, il est nécessaire de lever toute incertitude »[3]. Le 23 avril, Tokaïev officialise sa candidature[4].

L'élection de Tokaïev est jugée gagnée d'avance par la plupart des observateurs internationaux[5],[6],[7], l'opposition demeurant inaudible, malgré une montée des critiques sur internet. Le scrutin est ainsi qualifié d'« élection de façade » et de « farce électorale »[8],[9],[10].

Tokaïev est notamment moqué sur les réseaux sociaux lors de la campagne en raison de l'utilisation à outrance d’altération par ordinateurs de ses photos officielles, visant à gommer ses rides et son double menton[11],[12],[13].

Le jour de vote, des irrégularités ont lieu et des centaines de manifestants sont arrêtés[14].

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Le président de la république du Kazakhstan est élu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour un mandat de cinq ans. Si aucun candidat ne recueille la majorité absolue au premier tour, un second est organisé entre les deux candidats arrivés en tête, et celui recueillant le plus de voix l'emporte[15].

Calendrier électoral[modifier | modifier le code]

28 avril Date limite de dépôt de candidatures
11 mai Validation de la liste des candidats
8 juin Jour de silence
9 juin Jour du vote
10 juin Résultats préliminaires
12 juin Investiture
16 juin Résultats définitifs

Candidatures[modifier | modifier le code]

Candidat Parti Politique Activité Date de dépôt Statut Date d'inscription
Sadybek Tugel Vice-président de la fédération des sports équestres 22 avril Enregistré 3 mai
Kassym-Jomart Tokaïev Nour-Otan Président de la République 23 avril Enregistré 3 mai
Dania Yespayeva Ak Jol Membre du parlement 25 avril Enregistré 4 mai
Amandeldy Taspikhov Président de la fédération des syndicats du Kazakhstan 25 avril Enregistré 4 mai
Toleutai Rakhimbekov Parti social démocrate (en) Président du conseil d'administration du Centre national de recherche et d'éducation agraire 26 avril Enregistré 6 mai
Jambyl Akhmetbekov Parti populaire communiste du Kazakhstan Membre du parlement 26 avril Enregistré 6 mai
Amirjan Kosanov Président du Centre d'initiatives socio-économiques et socio-politiques « Réforme » 27 avril Enregistré 6 mai
Talgat Yergaliyev 27 avril Retiré
Zhumatay Aliyev 28 avril Rejeté

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats préliminaires de la présidentielle kazakhe de 2019[16]
Candidat Parti Voix %
Kassym-Jomart Tokaïev Nour-Otan 6 504 054 70,76
Amirzhan Kosanov Ult Tagdyry 1 472 733 16,02
Daniya Yespaïeva Parti de la démocratie « La voie blanche » 465 714 5,05
Toleutai Rakhimbekov Parti social démocrate 280 451 3,04
Amangeldy Taspikhov Fédération des syndicats kazakhs 182 898 1,98
Jambyl Akhmetbekov Parti populaire communiste 167 849 1,82
Sadybek Tugel Uly Dala Kyrandary 84 582 0,92
Votes valides 9 216 610 99,37
Votes blancs et nuls 57 500 0,63
Total 9 274 110 100
Abstention 2 686 244 22,46
Inscrits / participation 11 960 354 77,54

Analyses et conséquences[modifier | modifier le code]

Plusieurs centaines de personnes sont arrêtées au terme d'une journée de vote marquée par d'importantes manifestations[17],[18]. Le président Kassym-Jomart Tokaïev est réélu sans surprise, bien qu'avec un résultat un peu plus faible que ceux obtenus en moyenne par son prédécesseur, Nazarbaïev, qui devrait conserver dans l’ombre plusieurs fonctions-clés[19]. Amirzhan Kosanov parvient quant à lui a réunir le plus grand résultat jamais obtenu par un opposant lors d'une présidentielle au Kazakhstan, avec plus de 15 % des suffrages[17]. La participation connait cependant un important repli par rapport au précédent scrutin, passant de 95 à 77 %. L'investiture de Tokaïev a lieu le 12 juin[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) "Freedom in the World 2019: Kazakhstan", Freedom House
  2. Kazakhstan: Election présidentielle anticipée le 9 juin
  3. L’élection présidentielle kazakhe aura lieu le 9 juin
  4. « Kazakhstan: le président par intérim investi candidat à la présidentielle », sur L'Obs (consulté le 23 avril 2019)
  5. Quels enjeux pour les élections présidentielles au Kazakhstan?
  6. Une vraie fausse élection au Kazakhstan
  7. Après le départ de Nazarbaïev, élection présidentielle de façade au Kazakhstan
  8. Élection présidentielle au Kazakhstan : l’opposition se cherche une place
  9. Une élection gagnée d’avance au Kazakhstan
  10. Elections au Kazakhstan le 9 juin
  11. Le président du Kazakhstan devrait sans doute se calmer sur le Photoshop
  12. Le président kazakh abuse de la retouche photo, et c’est ridicule
  13. Kazakhstan Caught Beauty Retouching Photos of New Leader
  14. Le Point, magazine, « Le Kazakhstan élit son président, des centaines de manifestants arrêtés », sur Le Point (consulté le 11 juin 2019)
  15. ElectionGuide
  16. résultats
  17. a et b Tokaïev élu président du Kazakhstan au cours d’un scrutin marqué par des centaines d’arrestations
  18. Présidentielle au Kazakhstan: plus de 500 arrestations, Tokaïev élu avec plus de 70% des voix
  19. Qui est ce nouveau président du Kazakhstan qui risque de rester dans l’ombre de son prédécesseur?
  20. Le Point, magazine, « Kazakhstan: le successeur désigné élu à l'issue d'un scrutin critiqué », sur Le Point (consulté le 11 juin 2019)

External links[modifier | modifier le code]