Élection présidentielle kényane d'août 2017

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élection présidentielle kényane d'août 2017
Voir et modifier les données sur Wikidata
Type d’élection Élection présidentielle
Corps électoral et résultats
Inscrits 19 646 673Voir et modifier les données sur Wikidata
Votants 15 124 296Voir et modifier les données sur Wikidata
76,98 %
Uhuru Kenyatta 2015.jpg Uhuru Kenyatta – Jubilee
Voix 8 196 079
54,19 %
en augmentation 4,1
Raila Amolo Odinga.jpg Raila Odinga – Mouvement démocrate orange
Voix 6 793 902
44,92 %
en augmentation 1,6
Président de la République du Kenya
Sortant Élu
Uhuru Kenyatta
Jubilee
Aucun
IEBC

L'élection présidentielle kényane d'août 2017 s'est tenue le pour élire le président de la République dans le cadre des élections générales. Le président sortant, Uhuru Kenyatta, est réélu dès le premier tour avec près de 55 % des suffrages. Ce résultat est cependant annulé le par la Cour suprême du Kenya[1].

Contexte[modifier | modifier le code]

Système électoral[modifier | modifier le code]

Le président de la République du Kenya est élu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Pour remporter le premier tour le candidat doit obtenir 50 % des votes et 25 % des votes dans plus de la moitié des 47 comtés. Si le président n'est pas élu au premier tour, un second tour a lieu avec uniquement les deux candidats ayant obtenu le plus grand nombre de votes au premier tour[2].

Candidatures[modifier | modifier le code]

Les candidats enregistrés par la Commission indépendante électorale et des circonscriptions (en) sont :

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats de la présidentielle kényane de 2017[3]
Inscrits 19 646 673
Abstentions 4 522 377 23,02 %
Votants 15 124 296 76,98 %
Bulletins enregistrés 15 124 296
Bulletins blancs ou nuls 0 0 %
Suffrages exprimés 15 124 296 100 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage
Uhuru Kenyatta Jubilee 8 196 079 54,19 %
Raila Odinga Mouvement démocrate orange 6 793 902 44,92 %
Joseph Nyagah SE 37 888 0,25 %
Mohamed Dida Alliance pour un réel changement 37 334 0,25 %
John Aukot Alliance de la troisième voie 27 342 0,18 %
Japheth Kaluyu SE 11 635 0,08 %
Shakhalaga Jirongo Parti démocratique uni 11 268 0,07 %
Michael Mwaura SE 8 848 0,06 %

Réactions et annulation[modifier | modifier le code]

L'annonce des résultats provisoires, le mercredi 9 août, déclenche des affrontements entre les électeurs de Raila Odinga et les forces de l'ordre[4] faisant au moins 21 morts[1].

La Cour suprême du Kenya est saisie par Raila Odinga concernant les résultats de cette élection le . Elle déclare les résultats de celle-ci invalide par 4 voix sur 7, dont deux oppositions et un absent[5], car elle « n'a pas été conduite en accord avec la Constitution » le . Une nouvelle élection doit avoir lieu 60 jours au maximum après la décision[1],[6]. Sur les quelques 41 000 documents attestant du décompte devant être fournis par la commission électorale, plus d'un quart sont manquants, invalides ou présentent des irrégularités. Le nombre important de ces documents valides manquants porte ainsi le doute sur plus de sept millions de voix, soit bien plus que le million et demi séparant Kenyatta d'Odinga[7]

Le 4 septembre, la Commission indépendante électorale et des circonscriptions (en) annonce que la nouvelle élection présidentielle se tiendra le [8],[9],[10],[11], puis le scrutin est reporté au [12]. Elle oppose uniquement les deux candidats ayant récolté le plus de voix lors de l'élection invalidée, Uhuru Kenyatta et Raila Odinga[8]. Le 26 octobre, le vote est boycotté par une partie de la population et des violences ont lieu en marge du scrutin[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Coup de tonnerre au Kenya avec l'annulation de la présidentielle », sur Le Point, (consulté le ).
  2. (en) National Council for Law Reporting, « Procedure at presidential election », dans The Constitution of Kenya, 2010, (lire en ligne [PDF]), partie 138, p. 80-82
  3. a et b (en) « NOMINATED CANDIDATES FOR THE 8TH AUGUST, 2017 GENERAL ELECTION » [« Nomination des candidats aux élections générales du 8 août 2017 »] [PDF], Nairobi, (consulté le )
  4. « Présidentielle au Kenya : la police ouvre le feu sur des manifestants rejetant les résultats », sur Le Monde, (consulté le )
  5. Coup de tonnerre au Kenya avec l'annulation de la présidentielle, La Dépêche, 1er septembre 2017
  6. « Presidential rerun: You can also contest — lawyers », sur Daily Nation (consulté le )
  7. (en) Kamau Muthoni and Paul Ogemba, « Presidential petition: What scrutiny of key IEBC forms revealed », sur The Standard (consulté le ).
  8. a et b Kenya : nouvelles élection présidentielle le 17 octobre, RFI Afrique, 4 septembre 2017
  9. Le Monde avec AFP et Reuters, « Nouvelle élection présidentielle au Kenya fixée au 17 octobre », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  10. « Article de presse »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  11. http://apanews.net/index.php/fr/news/nouvelle-election-presidentielle-au-kenya-le-17-octobre-2017
  12. « Kenya: l’élection présidentielle reportée au 26 octobre - RFI », sur RFI Afrique (consulté le )
  13. « Le boycott de la présidentielle marque la division du Kenya », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le )