Élection présidentielle biélorusse de 2020

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élection présidentielle biélorusse de 2020
Président de la République de Biélorussie
Corps électoral et résultats
Inscrits 6 905 144Voir et modifier les données sur Wikidata
Votants 5 818 965
84,27 %  −3
Президент Республики Беларусь Александр Лукашенко.jpg Alexandre Loukachenko – SE
Voix 4 659 561
80,08 %
 −4
Sviatlana Cichanowskaja Vitebsk 01.jpg Svetlana Tikhanovskaïa – SE
Voix 587 411
10,09 %
Avancement du dépouillement
Résultats provisoires au
Président de la République
Sortant Élu
Alexandre Loukachenko
SE
Alexandre LoukachenkoVoir et modifier les données sur Wikidata
vybary2020.by

L'élection présidentielle biélorusse de 2020 a lieu le afin d'élire le président de la République de Biélorussie.

Le président sortant Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994 et candidat à un sixième mandat est officiellement réélu avec 80,08 % des suffrages face à la candidate d'opposition Svetlana Tikhanovskaïa, qui remplaçait son mari emprisonné Sergueï Tikhanovski. Cette élection est controversée en raison de soupçons de fraudes électorales et déclenche d'importantes manifestations.

Contexte[modifier | modifier le code]

Alexandre Loukachenko est président de la Biélorussie depuis l'élection présidentielle de 1994, la première depuis l'indépendance du pays trois ans plus tôt[1],[2]. Il a depuis été réélu à quatre reprises, dans un contexte de répression de l'opposition et de scrutins jugés non libres[3],[4].

Les élections législatives de novembre 2019 renforcent encore davantage le contrôle du président sur le parlement. Aucun parti ou candidat d'opposition n'obtient de siège, les principaux opposants ainsi que les deux parlementaires de l'opposition élus en 2016 ayant été empêchés de se représenter. L'opposition dénonce des fraudes massives[5],[6]. Le président Loukachenko réitère dans la foulée son intention de se représenter en 2020 pour un sixième mandat[7].

Système électoral[modifier | modifier le code]

Le président de la République est élu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour un mandat de cinq ans, sans limitation du nombre de mandats. Est élu le candidat qui recueille la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour. À défaut, un second tour est organisé dans les deux semaines entre les deux candidats arrivés en tête, et celui recueillant le plus de suffrages est déclaré élu. L'élection n'est cependant considérée valide que si plus de 50 % des électeurs inscrits sur les listes électorales participent au scrutin[8].

La présidentielle de 2020 est précédée d'une période de vote anticipé du au [9].

Campagne[modifier | modifier le code]

À la mi-juin, les candidats de l'opposition Viktar Babaryka et Sergueï Tikhanovski sont arrêtés et exclus de l'élection. Amnesty International les considère comme des prisonniers d'opinion[10]. La femme de Tikhanovksi, Svetlana, se présente à sa place. Viktar Babaryka, décrit comme le principal opposant au président Alexandre Loukachenko pour cette élection, est arrêté dans un contexte de multiples arrestations de membres de l'opposition. Il est accusé de « délits financiers »[11].

Dans la nuit au 27 au 28 juillet, trente-trois membres du Groupe Wagner, une société militaire privée russe, sont capturés par les forces de sécurité près de Minsk. Selon une source policière, 200 mercenaires russes sont entrés dans le pays. Les autorités biélorusses estiment que ces hommes ont été envoyés pour « déstabiliser la situation en période de campagne électorale »[12]. Le 4 août, le président Loukachenko accuse publiquement la Russie et déclare que « la tentative d’organiser un massacre au centre de Minsk est évidente »[13].

Le 7 septembre 2020, Maria Kolesnikova est enlevée.

Résultats préliminaires[modifier | modifier le code]

Résultats préliminaires de la présidentielle biélorusse de 2020[14]
Candidats Partis Votes %
Alexandre Loukachenko Indépendant 4 659 561 80,08
Svetlana Tikhanovskaïa Indépendante 587 411 10,09
Hanna Kanapatskaïa Indépendante 97 552 1,68
Andreï Dmitriev Indépendant 70 613 1,21
Siarhieï Tcheratchen Assemblée sociale-démocrate 66 695 1,15
« Aucun d'entre eux » 267 628 4,60
Votes valides 5 749 460 98,81
Votes blancs ou invalides 69 505 1,19
Total 5 818 965 100
Abstention 15,73
Inscrits/Participation 84,27

Conséquences[modifier | modifier le code]

Réactions internationales suite à la réélection d'Alexandre Loukachenko
  • Biélorussie
  • Pays ayant félicité Loukachenko
  • Pays ayant exprimé des réserves ou des critiques concernant l'élection
  • Pays n'ayant pas eu de réaction
  • L'annonce par les autorités de sondages de sortie des urnes indiquant une large victoire de Loukachenko avec près de 80 % des suffrages provoque d'importantes manifestations le soir du scrutin[15],[16]. Des affrontements entre les manifestants et la police anti-émeute éclatent à Minsk, causant plusieurs blessés et l'utilisation de grenades paralysantes ainsi que de balles en caoutchouc[17]. La police reconnait notamment procéder à des tirs à balles réelles[18].

    La principale candidate de l'opposition, Svetlana Tikhanovskaïa, déclare lors d'une conférence de presse qu'elle ne fait pas confiance au sondage de sortie des urnes qui lui octroient 9,90 % des suffrages, affirmant : « J'en crois mes yeux, et je vois que la majorité est avec nous »[17]. Accusant le gouvernement en place de vouloir se maintenir par la force, elle se considère comme victorieuse, en proclamant : « Le pouvoir doit réfléchir à comment nous céder le pouvoir. Je me considère vainqueur de ces élections »[19].

    Le 11 août, le ministre lituanien des Affaires étrangères annonce à la presse que Svetlana Tikhanovskaïa a fui la Biélorussie et est en sécurité en Lituanie[20].

    Le 19 août, l'Union européenne annonce par la voix de Charles Michel qu'elle ne reconnaît pas les résultats de l'élection[21].

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    1. Lukashenka Calls Belarus's Next Presidential Election For 2020
    2. As Belarus Elects New Parliament, Lukashenka Says He Will Seek Another Presidential Term
    3. Bélarus 2015/2016
    4. « L'article à lire pour comprendre pourquoi la présidentielle en Biélorussie marque un tournant dans ce pays », sur Franceinfo, (consulté le 10 août 2020).
    5. Belarus election: No seats for opposition as Lukashenko maintains power
    6. Biélorussie. Aucun député d’opposition élu au Parlement, des fraudes massives suspectées
    7. (en) Lukashenko on election 2020: I am not holding to the post, yet will offer my candidacy, Belta
    8. Jean-Pierre Maury, « Biélorussie, Belarus, Constitution 1996, Digithèque MJP », sur mjp.univ-perp.fr (consulté le 9 août 2020).
    9. (en) RFE/RL's Belarus Service, « Belarusian Authorities Cancel Opposition Campaigning Ahead Of Election », sur RadioFreeEurope/RadioLiberty, rferl (consulté le 10 août 2020).
    10. Bélarus. Les droits humains sont attaqués de toutes parts à l’approche de l’élection présidentielle, amnesty.org, 29 juin 2020
    11. (en) "Belarus: Rival of President Lukashenko arrested ahead of election", BBC News, 19 juin 2020
    12. « La Biélorussie annonce avoir arrêté 33 mercenaires du groupe Wagner », sur Radio France internationale, (consulté le 29 juillet 2020).
    13. « Biélorussie : Le président Loukachenko accuse Moscou d’avoir voulu organiser un « massacre » à Minsk », sur opex360.com, (consulté le 4 août 2020).
    14. « Выборы Президента Республики Беларусь 9 августа 2020 », sur vybary2020.by (consulté le 10 août 2020)
    15. « Tensions en Biélorussie à l’approche des résultats de l’élection présidentielle », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le 10 août 2020).
    16. « Présidentielle en Biélorussie : la principale opposante récuse la victoire du président sortant, des heurts éclatent à Minsk », sur Franceinfo, (consulté le 10 août 2020).
    17. a et b (en-GB) « Clashes erupt after disputed Belarus election », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 10 août 2020)
    18. [ https://www.independent.co.uk/news/world/europe/belarus-protests-police-live-rounds-clash-election-latest-today-a9666681.html Belarus: Police admit using live rounds in clashes with demonstrators as protests claim a second life]
    19. « L'opposition rejette les résultats de la présidentielle en Biélorussie », sur rts.ch, (consulté le 10 août 2020)
    20. « Svetlana Tikhanovskaïa, principale opposante biélorusse, a fui en Lituanie », sur rts.ch, (consulté le 11 août 2020)
    21. « Biélorussie. Loukachenko ne dispose d'aucune légitimité démocratique, selon l’Union Européenne »,