Élection à la direction du Parti conservateur du Canada de 2017

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élection à la direction du Parti conservateur du Canada de 2017
Type d’élection Élection fermée adressée aux membres du parti
Postes à élire Chef du Parti conservateur du Canada
Corps électoral et résultats
Inscrits 259 010
Votants ~ 141 000
54 %
Andrew Scheer.jpg Andrew Scheer
21,82 %
50,95 %
Maxime Bernier.jpg Maxime Bernier
28,89 %
49,05 %
Erin O'Toole.jpg Erin O'Toole
10,65 %
BradTrost2016.jpg Brad Trost
8,35 %
Michael Chong in Vancouver.jpg Michael Chong
7,55 %
Pierre Lemieux 2013.jpg Pierre Lemieux
7,38 %
KellieLeitch2014.jpg Kellie Leitch
7,00 %
Résultats par circonscriptions
Carte
Chef
Sortant Élu
Rona Ambrose Andrew Scheer

L'élection à la direction du Parti conservateur du Canada de 2017 a lieu le afin d'élire le chef du Parti conservateur à la suite de la démission de Stephen Harper le , en raison de la défaite des conservateurs lors des élections fédérales. Rona Ambrose assure l'intérim à la direction du parti à partir du .

Après 13 tours de scrutin, Andrew Scheer est déclaré vainqueur, devenant ainsi le deuxième chef du Parti conservateur du Canada. Le , Scheer annonce sa démission au caucus du Parti conservateur, ce qui déclenche de nouvelles élections à la direction du parti.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le le Parti conservateur — au pouvoir depuis 2006 — est défait par le Parti libéral. Stephen Harper, Premier ministre et chef des conservateurs depuis la création du parti, ne fait aucune allusion à son avenir dans son discours le soir des élections mais une déclaration est publiée sur le site du parti annonçant sa démission.

Le , le caucus — composé des députés et sénateurs conservateurs[1],[2] — se réunit à Ottawa et élit Rona Ambrose, ancienne ministre de la Santé, comme chef intérimaire. Elle défait Candice Bergen, Diane Finley, Mike Lake, Rob Nicholson, Erin O'Toole et le ticket formé par Denis Lebel et Michelle Rempel[3] et devient ainsi chef de l'Opposition officielle jusqu'à la désignation du chef permanent.

Procédure[modifier | modifier le code]

Le comité organisateur de l'élection du chef, réuni du au , a fixé la date de l'élection au [4]. Les règles et procédures régissant le processus de sélection du chef – 2016-2017[5] ont été publiées le 8 mars 2016.

Tous les membres du Parti conservateur du Canada ayant adhéré au plus tard le 28 mars 2017 ont le droit de vote[6]. La cotisation d'adhésion des nouveaux membres ne peut être payée que par carte de crédit ou chèque afin d'éviter que le corps électoral soit dominé par des nouveaux adhérents ou que des candidats fassent adhérer de nombreuses personnes en payant en liquide[7].

L'élection a lieu au scrutin préférentiel et les votes sont pondérés de sorte que chaque circonscription électorale ait le même poids : dans chaque circonscription, 100 points sont répartis entre les candidats à la proportionnelle de leur score. Pour être élu, un candidat doit recueillir 16 901 points[8] (la majorité du total des 100 points x 338 circonscriptions = 33 800 points disponibles). Si aucun des candidats n'obtient cette majorité lors d'un tour de scrutin, le candidat ayant reçu le moins de points est éliminé et les secondes préférences sont allouées aux candidats restants.

Les candidats doivent être membres du parti depuis au moins six mois. Chaque candidature devra être soutenue par les signatures d'au moins 300 membres du parti provenant d'au moins 30 circonscription dans au moins 7 provinces ou territoires. Les candidats devront payer des droits d'inscription non remboursables de 50 000 $ et un dépôt remboursable de 50 000 $ pour assurer leur respect des règles. Chaque candidat doit répondre à un questionnaire de 40 pages concernant ses références, son casier judiciaire, son historique de crédit, son accord avec les principes de base du parti, une liste de ses comptes sur les réseaux sociaux ainsi que des questions sur ses positions potentiellement controversées dans le passé et ses connaissances ou comportements qui pourraient être problématiques. Un comité du parti vérifiera les dossiers de candidatures et pourra disqualifier des candidats potentiels[9]. Chaque candidat pourra dépenser jusqu'à 5 millions de dollars pour sa campagne[10]. Les statuts du Parti conservateur interdisent au chef intérimaire (actuellement Rona Ambrose) de briguer le poste de chef[11].

Cinq débats, auxquels tous les candidats enregistrés à ce moment sont tenus d'assister, sont officiellement organisés par le parti[12].

Calendrier[modifier | modifier le code]

  • 5 décembre 2015 : Le conseil national du Parti conservateur nomme un comité organisateur de l'élection du chef (COEC), composé de vingt membres et présidé par Dan Nowlan.
  • 15 au 17 janvier 2016 : Le COEC se réunit à Toronto et établit la date et les règles de l'élection.
  • 9 novembre 2016 : Premier des cinq débats officiels organisés par le parti, à Saskatoon (Saskatchewan)[13].
  • 6 décembre : Deuxième débat officiel, à Moncton (Nouveau-Brunswick)[12].
  • 17 janvier 2017 : Troisième débat officiel, à Québec (Québec)[14].
  • 24 février 2017 : Fin de la période des mises en candidature[5].
  • 28 février 2017 : Quatrième débat officiel, à Edmonton (Alberta).
  • 28 mars 2017 : Date limite d'adhésion des nouveaux membres pour pouvoir voter à l'élection[5].
  • 27 mai 2017 : Date de l'élection.

Candidatures[modifier | modifier le code]

Les personnes suivant sont officiellement candidates[15] :

Nom Fonction au moment de la campagne Autres fonctions Déclaration de candidature
Site officiel
Alexander, Chris A.Chris A. Alexander Chris Alexander 2015.jpg [16]
chrisalexander.ca
Bernier, MaximeMaxime Bernier Maxime Bernier.jpg Député de Beauce (QC) [17]
maximebernier.com
Blaney, StevenSteven Blaney Steven Blaney 2014-11-11 B.jpg Député de Bellechasse–Les Etchemins–Lévis (QC) [18]
blaney2017.ca
Chong, Michael D.Michael D. Chong Michael Chong.jpg Député de Wellington—Halton Hills (ON) [19]
chong.ca
Leitch, Khristinn KellieKhristinn Kellie Leitch KellieLeitch2014.jpg Députée de Simcoe—Grey (ON) [20]
kellieworks.ca
Lemieux, PierrePierre Lemieux Pierre Lemieux 2013.jpg [21]
pierrelemieux.ca
Obhrai, DeepakDeepak Obhrai Deepak Obhrai - 2017 (35532111070) (cropped).jpg Député de Calgary Forest Lawn (AB) [22]
electdeepakobhrai.com
O'Toole, Erin M.Erin M. O'Toole Erin O'Toole.jpg Député de Durham (ON) [23]
erinotoole.ca
Peterson, RickRick Peterson Rick-Peterson (portrait).jpg Homme d'affaires de Vancouver (CB) [24]
petersonleader-f.ca
Raitt, LisaLisa Raitt Lisa Raitt.jpg Députée de Milton (ON) [25]
lisa2019.ca
Saxton, Andrew E.Andrew E. Saxton Andrew Saxton- North Van. Conservative MP.jpg [24]
andrewsaxton.ca
Scheer, AndrewAndrew Scheer Andrew Scheer.jpg Député de Regina—Qu'Appelle (SK) [26]
vraichef.ca
Trost, BradleyBradley Trost BradTrost2016.jpg Député de Saskatoon—University (SK) [27]
brad4leader.ca

Retraits[modifier | modifier le code]

  • Tony P. Clement, député de Parry Sound—Muskoka (ON) (2006-présent), président du Conseil du Trésor (2011-2015), ministre de l'Industrie (2008-2011), ministre de la Santé (2006-2008), il a été candidat en troisième place lors de l'élection à la direction en 2004, autrefois un député du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario (1995-2003) et ministre provincial (1997-2003). Il avait annoncé sa candidature le 12 juillet 2016[28] et était officiellement candidat. Il a annoncé le retrait de sa candidature le 12 octobre 2016, disant ne pas pouvoir atteindre les objectifs qu'il s'était fixés pour sa campagne[29].
  • Daniel J. Lindsay, un radiologiste de Winnipeg (MB), avait annoncé sa candidature le 25 mai 2016[30] et était officiellement enregistré comme candidat. Il a annoncé le retrait de sa candidature le 28 décembre 2016[31].
  • Kevin O'Leary, homme d'affaires de Boston (É.-U.) et de Toronto (ON), avait annoncé sa candidature le 18 janvier 2017[32]. Comme candidat officiel, il était en tête de plusieurs sondages, mais il a annoncé le retrait de sa candidature le 26 avril 2017 et son soutien pour Maxime Bernier[33].

Résultats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Michael Chong urges MPs to 'reclaim their influence' as Reform Act takes effect », CBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2015)
  2. (en) « Rona Ambrose elected interim Conservative leader », Radio Canada International (consulté le 7 novembre 2015)
  3. (en) « Manitoba's Candice Bergen joins Conservative interim leadership contest », CBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 27 octobre 2015)
  4. (en) « Mark your calendars, federal Conservatives: You’ll be electing a new leader on May 27, 2017 », National Post (consulté le 19 janvier 2016)
  5. a b et c « Les règles et procédures régissant le processus de sélection du chef – 2016-2017 », sur Parti conservateur du Canada, (consulté le 20 octobre 2016)
  6. (en) Canadian Press, « Conservative Party to choose next leader May 27, 2017 », Globe and Mail,‎ (lire en ligne, consulté le 19 janvier 2015)
  7. (en) « Rule change could have implications for Conservative leadership race », Globe and Mail,‎ (lire en ligne, consulté le 13 février 2016)
  8. (en) « Conservatives issue rules for leadership contest to replace Stephen Harper », cbc.ca, (consulté le 6 avril 2016)
  9. http://www.timescolonist.com/detailed-questionnaire-greets-would-be-conservative-leadership-candidates-1.2225400
  10. (en) « Kellie Leitch first to launch campaign in Conservative leadership race », Toronto Star,‎ (lire en ligne, consulté le 2 octobre 2020).
  11. (en) Ray Spiteri, « Rob Nicholson wants to become interim leader of the federal Conservatives », National Post,‎ (lire en ligne, consulté le 1er novembre 2015)
  12. a et b « Le Parti conservateur annonce l’endroit des débats au leadership », sur Parti conservateur du Canada, (consulté le 20 octobre 2016)
  13. « Le Parti conservateur annonce le détail du premier débat », sur Parti conservateur du Canada, (consulté le 20 octobre 2016)
  14. « Le Parti conservateur annonce la modératrice du deuxième débat et le détail du troisième débat au leadership », sur Parti conservateur du Canada, (consulté le 24 novembre 2016)
  15. « Leadership 2017 », sur Parti conservateur du Canada
  16. (en) « Chris Alexander announces Tory leadership bid, wants Canada to boost immigration to 400,000 a year », sur National Post, (consulté le 12 octobre 2016)
  17. « Maxime Bernier candidat à la direction du Parti conservateur », sur Radio-Canada,
  18. (en) « Former cabinet minister, ex-MP set to enter Conservative leadership race », sur National Post, (consulté le 12 octobre 2016)
  19. « Parti conservateur: Michael Chong candidat », sur Canoe.ca,
  20. « Kellie Leitch se lance dans la course à la direction du Parti conservateur », sur Canoe.ca,
  21. (en) Jason Fekete, « Defeated MP Pierre Lemieux to join Conservative leadership race, trumpeting social conservative views », sur National Post, (consulté le 24 août 2016)
  22. (en) Jason Fekete, « Deepak Obhrai fifth to join Conservative leadership race as MPs wait on Peter MacKay », sur National Post, (consulté le 15 juillet 2016)
  23. « Parti conservateur : Erin O’Toole se lance dans la course », sur Le Devoir, (consulté le 14 octobre 2016)
  24. a et b « Deux nouveaux candidats à la direction du Parti conservateur », sur La Pesse, (consulté le 19 octobre 2016)
  25. Joanna Smith, « Lisa Raitt se lance dans la course à la direction du Parti conservateur », sur La Presse, (consulté le 3 novembre 2016)
  26. (en) « Ex-Commons Speaker set to officially enter Conservative leadership race Wednesday », sur cbc.ca (consulté le 27 septembre 2016)
  27. (en) « Social conservative MP Brad Trost joins federal Conservative leadership race, will defend party’s right flank », sur National Post (consulté le 16 août 2016)
  28. (en) « Conservative leadership candidate Tony Clement throws his hat in the ring », sur cbc.ca (consulté le 13 juillet 2016)
  29. « Annonce de la campagne à la chefferie de Tony Clement », (consulté le 12 octobre 2016)
  30. (en) « Winnipeg doctor eyes leadership of federal Conservatives », sur cbc.ca (consulté le 27 septembre 2016)
  31. daniellindsay.ca
  32. Marie Vastel, « Chefferie du PCC: Kevin O’Leary confirme sa candidature », sur Le Devoir, (consulté le 21 janvier 2017)
  33. Zone Politique - ICI.Radio-Canada.ca, « Course à la direction conservatrice : Kevin O'Leary se retire au profit de Maxime Bernier », sur Radio-Canada.ca (consulté le 27 avril 2017)

Lien externe[modifier | modifier le code]