Éléonore Klarwein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Éléonore Klarwein
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (54 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Œuvres réputées

Éléonore Klarwein est une ancienne actrice et mannequin française, née le à Paris. Elle a dirigé pendant de nombreuses années des agences de mannequins, mais elle est principalement connue pour son interprétation d’Anne Weber dans le film-culte Diabolo Menthe de Diane Kurys.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille du peintre Mati Klarwein et de sa première épouse Sofi Bollack, Éléonore Klarwein décide à douze ans de devenir actrice. Soutenue par sa mère, elle est révélée au public dans le film Diabolo Menthe de Diane Kurys, où, âgée de 13 ans, elle tient le rôle principal.

« À l'époque, je suis très timide. J'ai le sentiment de ne pas avoir les codes. Tout le contraire de ma mère, peintre, styliste, très brune, très belle, fantasque, pleine de bijoux, excentrique, amie de Dali. Moi, je mets des vestes marron, des cols roulés bleus et je rêve de normalité. J'envie mes copines dont les parents sont avocats ou médecins, chez qui il faut se tenir droit à table, se coucher à 20 heures et où, le matin, il y a un petit déjeuner à table. Je trouve ça incroyable »[1].

Diane Kurys la choisit immédiatement pour le rôle. Alors qu'elle avait auparavant été prise au casting d'Attention, les enfants regardent avec Alain Delon, elle décline. « Tout le monde me dit que je suis folle. D'un côté, le petit film d'une inconnue ; de l'autre, Delon, star mondiale. Mais je tiens parole. Tant mieux : le film avec Delon sera un bide »[1].

Elle fait ensuite la une du magazine ELLE est elle est invitée à une émission de Michel Drucker : « Éléonore Klarwein devient le visage d'une nouvelle jeunesse française ». Connaissant ainsi une forte notoriété, la jeune fille vit cependant cela avec difficulté et quitte l'école à l'âge de 16 ans[1].

Sa croissance physique soudaine met fin à ses rôles d'adolescente au cinéma, mais lui ouvre la porte du mannequinat. Elle travaille par la suite à l'agence de mannequin en 2005 Studio KLRP à Paris[2].

Par ailleurs, elle a chanté en duo avec Serge Lama et enregistré une chanson en solo, en 1978, Je ne suis plus une gamine.

Depuis, elle vit et travaille à Deauville[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Thierry Dugeon, « Diabolo menthe, toujours vert », Vanity Fair n°48, juillet 2017, pages 90-97.
  2. « Eléonore Klarwein : Un éternel goût de menthe », sur francesoir.fr, (consulté le 5 novembre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]