Église des Carmes de Figeac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église des Carmes
de Figeac
Image illustrative de l'article Église des Carmes de Figeac
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Début de la construction Début du XIVe siècle
Fin des travaux Fin du XIXe siècle
Protection  Inscrit MH (1993)
Géographie
Pays France
Région Occitanie
Département Lot
Ville Figeac
Coordonnées 44° 36′ 39″ nord, 2° 01′ 44″ est

Géolocalisation sur la carte : Figeac

(Voir situation sur carte : Figeac)
Église des Carmesde Figeac

L'église des Carmes ou église Saint-Thomas-Becket est la plus petite église de la commune de Figeac, située dans le département français du Lot et la région Midi-Pyrénées.

Historique[modifier | modifier le code]

La première église du barri a été fondée au XIIe siècle par les abbé de Saint-Sauveur pour créer une paroisse pour les habitants du barri d'Aujou. L'église est dédiée à saint Thomas Becket assassiné en 1170 dans sa cathédrale. L'église d'abord construite à l'extrémité du barri est transférée en 1295 à l'intérieur des remparts, sur le territoire de la paroisse de Notre-Dame-du-Puy, en créant le quartier Saint-Thomas. Cette église a disparu à la Révolution.

L'église Saint-Thomas actuelle faisait partie d'un ancien ensemble conventuel de Carmélites. Il existe au XIIIe siècle car le couvent des carmes est mentionné en 1265 parmi les bénéficiaires de legs d'un des coseigneurs de Capdenac.

Après la prise de la ville par les protestants en 1576, les bâtiments ont ruiné la chapelle, le cloître et la salle capitulaire. Après la prise de la ville par les catholiques en 1622, les bâtiments ont été restaurés à l'économie.

Le monastère a été délaissé après la Révolution, sauf la chapelle qui est devenue l'église paroissiale du barri d'Aujou.

En 1871, l'abbé Lacarrière a pris l'initiative de restaurer complètement l'église. Le chevet a conservé son aspect médiéval. Il subsiste encore des vestiges d'enfeus. La façade date du XIXe siècle et les voûtes ont été refaites. Un chapiteau de l'église Saint-Sauveur sert de bénitier.

Les bâtiments du couvent ont été restaurés en 1982 au moment de l'aménagement de la Cité administrative. L'élément le plus intéressant est le portail de l'ancienne salle capitulaire qui doit dater de la fin du XIIIe siècle ou du début du XIVe siècle.

Cette église fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

Architecture[modifier | modifier le code]

L'église à l'origine de style gothique, a connu de nombreux remaniements à la fin du XIXe siècle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anne-Marie Pêcheur, Nelly Blaya (photographies), Figeac, le langage des pierres, p. 94-95, Éditions du Rouergue. Ville de Figeac, Figeac, 1998 (ISBN 9782841561377) ; p. 175
  • Sous la direction de Nicolas Bru, Archives de pierre. Les églises du Moyen Âge dans le Lot, p. 198, SilvanaEditoriale, Milan, 2012 (ISBN 978-8-836621-04-0)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]