Église de la Nativité-de-Saint-Jean-Baptiste de Saint-Jean-de-Cuculles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église de la
Nativité-de-Saint-Jean-Baptiste
de Saint-Jean-de-Cuculles
Image illustrative de l’article Église de la Nativité-de-Saint-Jean-Baptiste de Saint-Jean-de-Cuculles
Présentation
Type Église
Début de la construction XIIe siècle
Fin des travaux XIVe siècle
Style dominant Art roman languedocien
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1925)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Ville Saint-Jean-de-Cuculles
Coordonnées 43° 45′ 08″ nord, 3° 50′ 06″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église de la Nativité-de-Saint-Jean-Baptiste de Saint-Jean-de-Cuculles
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
(Voir situation sur carte : région Occitanie)
Église de la Nativité-de-Saint-Jean-Baptiste de Saint-Jean-de-Cuculles
Géolocalisation sur la carte : Hérault
(Voir situation sur carte : Hérault)
Église de la Nativité-de-Saint-Jean-Baptiste de Saint-Jean-de-Cuculles

L'église de la Nativité-de-Saint-Jean-Baptiste est une église romane située à Saint-Jean-de-Cuculles, petit village au pied du Pic-Saint-Loup, dans le département français de l'Hérault en région Occitanie.

Historique[modifier | modifier le code]

L'église au centre du village.

L'église romane de Saint-Jean-de-Cuculles a été construite au XIIe siècle[1].

Elle a été fortifiée au cours de la guerre de Cent Ans[2]: le chevet et les murs latéraux ont été surélevés et ces derniers ont été dotés d'arcs à mâchicoulis[3].

Elle fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

Architecture[modifier | modifier le code]

Façade latérale et chevet.

L'église possède un imposant chevet présentant deux registres séparés par un cordon de pierre. Ces deux niveaux diffèrent par leur maçonnerie : le registre inférieur est réalisé en pierre de taille à l'appareil régulier, tandis que le registre supérieur, ajouté lorsque l'église a été fortifiée au XIVe siècle[3], est édifié en moellons.

La même différence dans les maçonneries se retrouve sur les façades latérales, dont la partie haute, moins bien appareillée et percée de nombreux trous de boulin, date de l'époque où l'église a été fortifiée : ces façades ont alors été surélevées et des arcs à mâchicoulis ajoutés entre les contreforts[3].

Le clocher, enfin, ajouté à cette même époque, servait de donjon pour la population du village[3]. De section carrée, il prend à l'est la forme d'un clocher-mur percé de deux baies campanaires.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]