Église de la Mission catholique chinoise du Saint-Esprit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église de la Mission catholique chinoise du Saint-Esprit
Image illustrative de l’article Église de la Mission catholique chinoise du Saint-Esprit
Présentation
Culte Catholique romaine
Type Église
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Région Drapeau : Québec Québec
Ville Montréal
Coordonnées 45° 30′ 20″ nord, 73° 33′ 43″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Québec
(Voir situation sur carte : Québec)
Église de la Mission catholique chinoise du Saint-Esprit
Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal
(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Église de la Mission catholique chinoise du Saint-Esprit

L'église de la Mission catholique chinoise du Saint-Esprit est un édifice religieux catholique de Montréal. Il est situé au 205, rue De La Gauchetière Ouest. L'église a été classée monument historique en 1977[1],[2],[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Conçue d'abord pour la communauté sécessionniste d'Écosse par un architecte ou entrepreneur répondant au nom de Yuile, sa construction débute en 1834, et prend fin en 1835. Une épidémie de choléra force à diminuer la hauteur prévue de l'édifice. Mettant à terme le plan initial, sont ajoutés en 1847, un étage, un toit à deux versants et quatre pilastres en façade[4].

En 1864, l'église est vendue aux Sulpiciens et utilisée par la congrégation des hommes de Ville-Marie. Elle prend alors le nom de Notre-Dame-des-Anges. En 1866, l'architecte Victor Bourgeau est chargé de dessiner les plans pour agrandir l'église et, en 1872, de la coiffer d'un clocher à deux lanternes.

En 1936, alors que la communauté quitte les lieux, elle est utilisée par les Slovaques catholiques et prend le nom de Saint-Cyrille et Saint-Méthode.

En 1944, l'édifice est utilisé à des fins profanes; le clocher et le décor intérieur sont enlevés.

C'est finalement en 1957 que la mission catholique chinoise, fondée en 1922, prend la relève. Elle fait construire un nouveau clocher. Et l'église est restaurée en 1988.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Grand répertoire du patrimoine bâti de Montréal
  2. Répertoire du patrimoine culturel du Québec
  3. Lieux patrimoniaux du Canada
  4. Texte de Barbara Salomon de Friedberg, historienne, in Les chemins de la mémoire, tome II, Les publications du Québec, 1991, pp. 60-62