Église de San Giacomo di Rialto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Saint-Jacques-du-Rialto
Image illustrative de l'article Église de San Giacomo di Rialto
Façade de l'église San Giacomo di Rialto
Présentation
Nom local Chiesa di San Giacomo di Rialto
Culte Catholique romain
Type Église
Début de la construction 421
Fin des travaux 1601
Géographie
Pays Italie
Région Vénétie
Commune Venise
Coordonnées 45° 26′ 19″ N 12° 20′ 08″ E / 45.438491353963, 12.33544707298345° 26′ 19″ Nord 12° 20′ 08″ Est / 45.438491353963, 12.335447072983  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Église Saint-Jacques-du-Rialto


L'église Saint-Jacques-du-Rialto ou San Giacometto est une église catholique de Venise, en Italie. Elle est plus connue des Vénitiens sous le nom de San Giacometo, elle se situe dans le quartier de San Polo. Comme le montre son patronyme, elle est distincte de l’église San Giacomo dall'Orio située elle dans le quartier de Santa Croce.

Sestiere San Polo.png
Église San  Giacomo di Rialto
Église San Giacomo di Rialto

Localisation de l'église sur un plan de Venise


Historique[modifier | modifier le code]

La tradition la considère comme la plus ancienne église de Venise. Le début de sa construction date du 25 mars 421 jour dédié à la fête de l'Annonciation qui marquait, à l'époque, le début de l'année pour les Vénitiens[1]. Toujours selon la légende elle aurait été érigée par un charpentier du nom de Candioto ou Eutinopo qui avait voulu vouer cet édifice à San Giacomo, suite à un incendie. Des études récentes ont montré que l’édifice initial est en fait plus tardif ; par exemple une donation, datée de 1097, concernant le terrain où elle est érigée ne fait pas mention de l’église. La première date qui fait une référence sûre remonte à mai 1152, où elle est citée Henricum Navigaiosum plebanum sancti Johaninis et sancti Jacobi de Rivoalto. En 1513, elle échappe, avec quelques dégâts, au grand incendie qui dévaste la zone commerciale voisine et en 1601 le doge Marino Grimani ordonne sa remise en état. Ces travaux sont également l’occasion de protéger plus efficacement l’édifice et le quartier de l’acqua alta (montée des eaux de la lagune).

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Description[modifier | modifier le code]

  • L’extérieur se caractérise par son clocher porteur d’une grande horloge particulièrement utile pour le marché qui s’étale devant l’édifice. Cette horloge, réformée au XVIIIe siècle a été restaurée et remise en place au début du XXesiècle[2]. Sa particularité provient du cadran qui n'est pas divisé en 12 heures mais en 24 heures avec une seule aiguille. Mais aussi le portique gothique, l'un des derniers exemples de ce genre dans la ville. Sur chaque côté laissé libre la lumière entre par une grande fenêtre thermale, la partie droite de l’édifice est accolée à une construction profane. La façade de la chapelle absidiale est porteuse d'une croix qui surmonte une inscription qui rappelle aux marchands d'exercer leur profession avec honnêteté.
  • L'intérieur suit le modèle traditionnel en croix avec un dôme central, imité de la Renaissance.


L'histoire de l'Église est intimement liée au marché du Rialto, sous le porche et autour du parvis étaient installés les préteurs et banquiers. Les opérations se déroulaient en plein air, sous l'œil des autorités. La légende veut que les premières "traites" aient vu le jour dans ce lieu. Un simple papier qui portait une sommes déterminée résultant d'une créance pouvait être honorée à vue par un banquier[3].

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lo Stradario Di Venezia; Guida anagrafico-toponomastica illustrata e curiosità storico artistiche di Venezia Volume II p.567
  2. Lo Stradario Di Venezia; Guida anagrafico-toponomastica illustrata e curiosità storico artistiche di Venezia Volume II p.562
  3. Arts & Architecture de Venise, Marion Kaminski Casterman ISBN 3-8290-2665-X

Articles connexes[modifier | modifier le code]