Église de Jésus-Christ à Madagascar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Église de Jésus-Christ à Madagascar
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Pays
Organisation
Affiliation
Site web

L'Église de Jésus-Christ à Madagascar (malgache : Fiangonan'i Jesoa Kristy eto Madagasikara, ou FJKM ; anglais : Church of Jesus Christ in Madagascar) est la plus grande Église chrétienne de Madagascar, de confession protestante réformée. Elle compte plus de 11 millions de fidèles, à rapporter à la population du pays, 23 millions de personnes. Elle est organisée en environ 5 800 églises locales, groupées en 56 synodes régionaux. Elle gère également près de 550 écoles[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La FJKM est formée en 1968 par l'unification de trois Églises réformées. La plus grande avait été fondée par la Société missionnaire de Londres, la deuxième par la Société des missions évangéliques de Paris, et la troisième par la Société des Missions étrangères des Amis (aujourd'hui Paix et témoignage social quaker)[3],[4].

En 2002, quelques paroisses prennent leur autonomie et fondent la Nouvelle Église protestante de Madagascar, avec env. 300 000 membres ex-FJKM[5]. L'Église de Jésus-Christ à Madagascar fête son cinquantenaire en à Toamasina, sur la côte est de Madagascar[6]. Le président de l'Eglise est le pasteur Ammi Irako Andriamahazosoa.

La FJKM est une Église membre de la Communion mondiale d'Églises réformées et du Conseil œcuménique des Églises. Avec les autres Églises chrétiennes de Madagascar, catholique, luthérienne et anglicane, elle forme le Conseil des Églises malgaches.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Marc Ravalomanana, président de Madagascar de 2002-2009, est un fidèle déclaré de la FKJM. Il est depuis 2001 son vice-président et principal financier[7]. Il est critiqué pour n'avoir pas traité de façon égale les différents groupes religieux dans le pays, en particulier les catholiques[5],[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

L'article est basé principalement sur l'information dans Wikipédia en espéranto.

  1. (en) « Church of Jesus Christ in Madagascar (FJKM) », oikoumene.org
  2. Council for World Mission: The Church of Jesus Christ in Madagascar.
  3. flefebvre, « FJKM - Madagascar », sur Communauté d'Églises en mission, (consulté le 7 septembre 2020)
  4. Annick Joigny et Christian Andriamiarisoa, « L’histoire du christianisme à Madagascar* », sur leprotestantdelouest.presseregionaleprotestante.info, (consulté le 7 septembre 2020)
  5. a et b U.S. Department of State, "International Religious Freedom Report 2006: Madagascar".
  6. Hubert van Beek, « Jubilé de la FJKM : retour sur des célébrations historiques », Communauté d'Églises en mission,‎ (lire en ligne, consulté le 7 septembre 2020)
  7. Raoul Mbog, « Comment l’ex-président malgache Marc Ravalomanana tente de revenir », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 7 septembre 2020)
  8. (en) « Five army generals, one church leader arrested by soldiers_English_Xinhua », xinhuanet.com