Église de Crète

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église de Crète
(Εκκλησία της Κρήτης)
Primat actuel Archevêque Irénée
Siège Héraklion, Crète
Territoire primaire Crète
Extension territoriale -
Rite byzantin
Langue(s) liturgique(s) grec
Calendrier grégorien / julien révisé

L'Église de Crète est une juridiction semi-autonome de l'Église orthodoxe rattachée canoniquement au Patriarcat œcuménique de Constantinople. Le primat de l'Église porte le titre d'Archevêque de Crète, avec résidence à Héraklion. Le titulaire actuel est l'archevêque Irénée Athanasiadis[1], depuis le 30 août 2006.

Histoire[modifier | modifier le code]

Aux débuts de l'ère chrétienne[modifier | modifier le code]

Cathédrale de La Canée.

L'apôtre Paule de Tarse  visita la Crète en l'an 64 de notre ère au cours de son troisième voyage missionnaire en créant un groupe chrétien sur l'île et en laissant Tite comme son premier évêque et Paul aurait donné l'épître à Tite. Selon la tradition,  Tite serait mort comme évêque de Gortyne, où les ruines d'une basilique dédiée à lui sont préservés. A Iraklion ,se trouve église sous son patronage où ses reliques sont conservées depuis 1966 (auparavant, elles auraient appartenues à Venise, où elles auraient été déplacés au cours de la domination turque de l'île de Crète).

Avant le Schisme d'Orient[modifier | modifier le code]

Cependant, l'archevêque de Thessalonique  ordonna en 535  que  l'archevéché de Crète devienne  l'un des 12 archidiocèses de Illyrie sous la juridiction accéptée par le patriarcat de l'l'Ouest, et le Pape de Rome. Au V siècle annexé le territoire du diocèse de Apollonias.Les évêques de Crète qui  participèrent au concile de Nicée II (787) furent  les suivants à arriver: Elijah (archevêque de Gortina), Epifanios de Lampi, Teodoro de Heraklio Anastasio de Knossos, Meliton de Cydonia, Lion Kissamos, Teodoro de Syvritos, Lion Phiniki (ou Phoeinix), Juan de Arkadia (ou Arcadia), Epifanio de Eleftherna, Foteinos de Kandanos (ou Kandanos), Sissinios de Cherronisos (ou Herronissos) .3

Période Vénitienne[modifier | modifier le code]

Millieu du XIV ème siècle :Les Vénitiens attaquent la Crète et s'en emparrent . Ainsi nait le duché de Candie qui durera jusqu' à la Conquête turque de l'ile .Cette période est surtout connue pour une influence du Latin Catholique se propagent petit à petit face à un grec crétois orthodoxe byzantin tentant de résister .

Domination Ottomane[modifier | modifier le code]

Dés,  1645 les Turcs ottomans délogèrent  les Vénitiens qui dominaient la Crète, mettant fin à l'occupation du duché de Candie en 1669, puis prirent un an le contrôle de la plupart de l'île un an après en expulse les évêques latins  des 11 Diocèse orthodoxe  et en rétablissant les autres  (Gortyne, Knossos, Arcadia, Cherronisos, Avlopotamos, Agrion, y compris le territoire qui était Lampi, alors appelé Rethymno, Lampi ex Kalamon sur le territoire des anciens Syvritos, Cidonia ex Agia, Iera Petra ex-Iera, Sitia, Kissamos ). Comme metropolitanato Crète a été nommé en 1647 un moine du monastère de Arkadi, Néophyte Patellaros.

Organisation[modifier | modifier le code]

L'Église orthodoxe de Crète comprend neuf évêchés : l'archevêché et huit métropoles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]