Église Santi Michele e Magno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église Santi Michele e Magno
La façade de l'église
La façade de l'église
Présentation
Nom local Chiesa dei Santi Michele e Magno
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Rattachement Archidiocèse de Rome
Début de la construction IXe siècle (origine)
XIIe siècle (reconstruction)
Site web friezenkerk.nlVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Ville Rome
Coordonnées 41° 54′ 05″ nord, 12° 27′ 32″ est
Géolocalisation sur la carte : Rome
(Voir situation sur carte : Rome)
Église Santi Michele e Magno

L'église Santi Michele e Magno (en français : église Saints Michel et Magne) est une église de Rome, située dans le rione Borgo, sur le Largo degli Alicorni. Elle est dédiée à Saint Michel Archange et à Saint Magne d'Anagni, et constitue l'église nationale des Frisons. L'église et les bâtiments annexes sont une propriété extraterritoriale du Saint-Siège.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église Santi Michele e Magno est mentionnée pour la première fois dans une bulle de Léon IV du . Elle remonte donc au IXe siècle et appartenait aux Frisons et à leur schola. Au Haut Moyen Âge, en effet, plusieurs schola fondées sur l'ethnicité ont vu le jour dans cette zone, c'est-à-dire des associations caritatives et de bien-être envers les pèlerins venus à Rome pour visiter le tombeau de saint Pierre. La Schola des Frisons a fondé l'église et l'a dédiée à Saint Michel Archange. L'église primitive a été détruite dans la lutte pour libérer Grégoire VII, entre Robert Guiscard et l'empereur germanique Henri IV, qui résidait en plein dans la schola frisonne.

La nouvelle église a été construite au XIIe siècle et a également pris le nom de Magne d'Anagni accueillant ses reliques; c'est à cette occasion qu'a été ajouté le clocher roman, désormais visible uniquement depuis la place Saint-Pierre. Elle a ensuite subi des rénovations au cours des siècles suivants, notamment au XVIIIe siècle par Carlo Murena, tout en conservant sa structure médiévale.

Description[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

L'église Santi Michele e Magno se dresse sur le versant nord de la colline du Janicule.

Le bâtiment ne donne pas directement sur la rue, mais est précédé d'une cour trapézoïdale, accessible par un double escalier: le premier, rebaptisé Scala Santa, inséré à l'intérieur d'un palais; le second, extérieur, signalé sur la rue par une arche ronde en brique surmontée d'un sanctuaire marial. L'entrée de l'église sur la cour est constituée d'un avant corps des années 1930, avec une façade à double pente en blocs de pierre; en bas, une arche ronde y ouvre et, au-dessus de celle-ci, une fenêtre rectangulaire ; la partie antérieure est couronnée par un tympan triangulaire. À droite de la façade, subsiste le clocher roman du XIIe siècle. L'intérieur de l'église est de style baroque à trois nefs, datant du XVIIIe siècle. L'église abrite la tombe du peintre allemand néoclassique Raphaël Mengs, mort à Rome en 1779.

Orgues à tuyaux[modifier | modifier le code]

Orgue majeur[modifier | modifier le code]

Sur le chœur de la contre façade, soutenu par quatre colonnes de marbre, se trouve l ' orgue à tuyaux, provenant de la chapelle du chœur de la basilique Saint-Pierre, construite en 1810 par Ignazio Priori.

Orgue du presbytère[modifier | modifier le code]

Au presbytère, à l'étage, se trouve un deuxième orgue à tuyaux, construit en 1992 par la société Schumacher.

Bibliographie[modifier | modifier le code]