Église Santa Maria del Giglio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Santa Maria del Giglio
Chiesa di Santa Maria del Giglio Venezia.jpg

Façade de l'église Santa Maria del Giglio

Présentation
Culte
Type
Rattachement
Style
Architecte
Construction
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées

Santa Maria del Giglio est une église catholique de Venise, en Italie.

L'église, dont le nom signifie sainte Marie du lys et fait référence à la fleur classiquement décrite comme étant présentée par l'archange Gabriel lors de l'Annonciation, est plus connue sous le nom de Santa Maria Zobenigo, d'après la famille Jubanico qui la fonde au IXe siècle.

Historique[modifier | modifier le code]

Santa Maria del Giglio est bâtie au IXe siècle par la famille noble Jubanico.

Elle est reconstruite par Giuseppe Sardi pour l'amiral Antonio Barbaro entre 1678 et 1681.

Description[modifier | modifier le code]

Santa Maria del Giglio est située sur le dans le sestiere de San Marco, sur le Campo Santa Maria Zobenigo (NA. 2542), à l'ouest de la place Saint-Marc.

La façade de l'église, conçue par Giuseppe Sardi, est une œuvre majeure du baroque vénitien. Elle est constituée d'une série de niches avec des statues et bas-reliefs espacées de colonnes ioniennes (bande inférieure) et corinthiennes (bande supérieure). La statue dans la niche centrale représentant Antonio Barbaro sur un sarcophage, flanquée de représentations de l'Honneur, la Vertu, la Gloire et la Sagesse. Elle a été attribuée au sculpteur flamand Josse le Court, tandis que les quatre statues de ses frères sont attribuées à son élève allemand Enrico Merengo. Les nombreuses Victoires dans les panaches et les Atlas sont attribués à Tommaso Rues. Les bas-reliefs représentent les cartes des divers endroits où l'amiral Antonio Barbaro a servi, dont Héraklion, Zadar, Padoue, Rome, Corfou et Split. Les armes de la famille Barbaro sont gravées au haut de la façade.

À l'intérieur, le plafond de la nef est décoré d'une grande toile d'Antonio Zanchi. Le chemin de croix est représenté autour de la nef par plusieurs artistes, dont Francesco Zugno, Gianbattista Crosato, Gaspare Diziani et Jacopo Marieschi. L'église contient la Madone à l'enfant avec saint Jean de Rubens. Derrière l'autel sont exposées des peintures des Évangélistes par Le Tintoret. L'orgue est décoré d'œuvres d'Alessandro Vittoria, Sebastiano Ricci, Giambattista Piazzetta, Palma le Jeune et Gian Maria Morlaiter. Une autre peinture du Tintoret, le Christ aux deux Saints, dans le bas-côté nord, a été endommagée lors de sa restauration.

L'église fait partie de la paroisse de San Moisè.

Extérieur[modifier | modifier le code]

Intérieur[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]