Église Sant'Isidoro a Capo le Case

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Isidore.

Église Sant'Isidoro a Capo le Case
Image illustrative de l’article Église Sant'Isidoro a Capo le Case
Présentation
Nom local Chiesa di Sant'Isidoro a Capo le Case
Culte Catholique romain
Début de la construction 1622
Fin des travaux 1684
Style dominant Baroque
Protection Églises nationales irlandaise
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Ville Rome
Coordonnées 41° 54′ 22″ nord, 12° 29′ 12″ est

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Église Sant'Isidoro a Capo le Case

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Église Sant'Isidoro a Capo le Case

L'église Sant'Isidoro a Capo le Case (en français : église Saint-Isidore) est une église romaine faisant partie d'un complexe franciscain située au 41 de la via degli Artisti dans le rione Ludovisi.

L'église est dédiée à Isidore le laboureur, patron de la ville de Madrid en Espagne.

Historique[modifier | modifier le code]

Sant'Isidoro à Capo le Case est un complexe monastique franciscain situé dans le quartier Ludovisi du Pincio à Rome dont l'église est l'une des deux églises nationales irlandaises et contient la Cappella Da Sylva, conçue par Gian Lorenzo Bernini, qui y a également conçu le monument funéraire de son fils Paolo Valentino Bernini.

L'église et le monastère ont été construits grâce au noble Ottaviano Vestri di Barbiano, ceci est écrit dans une bulle de Urbain VIII (1625). La construction a été déclenchée en 1622 par la canonisation par Grégoire XV de cinq saints, dont Isidore le laboureur. Durant cette année, des Franciscains espagnols descalceati (déchaussés) sont arrivés à Rome dans le but de fonder un couvent pour leurs compatriotes et ont construit l'église qu'ils ont dédiée au nouveau saint espagnol.

Deux ans plus tard, l'église et le couvent sont passés sous l'autorité des moines Franciscains irlandais, fuyant leur pays sous la persécution des protestants anglais.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'église de style baroque a été construite par Antonio Felice Casoni et achevée par Domenico Castelli. La façade avec portique à double rampe d'escalier est de Carlo Francesco Bizzaccheri (en) (1704-1705). L’intérieur comporte une seule nef à croix latine avec voûte en berceau, deux chapelles latérales de chaque côté et deux chapelles sur les côtés du presbytère.

L'édifice comporte des œuvres de Carlo Maratta dont storie della vita di san Giuseppe et une Immacolata Concezione. La décoration de la coupole réalisée au XIXe siècle est de Domenico Bartolini.

Au-dessus du maître-autel se trouve le retable Sant'Isidoro e la Vergine Maria d'Andrea Sacchi.

La chapelle da Sylva[1] a été restructurée d'après un dessin de Gian Lorenzo Bernini, les monuments des sépultures sont de son fils Paolo Valentino Bernini.

Le monastère[modifier | modifier le code]

Le monastère adjacent à l'église comporte deux cloîtres : il piccolo chiostro d'après un projet Casoni de 1626, et le chiostro di Wadding du nom de son auteur Luke Wadding comportant des fresques du XVIIIe siècle.

Le couvent a été le siège de la confrérie des nazaréens, mouvement d'artistes peintres en majorité allemands qui y résidèrent de 1810 à 1814, d'où le nom de la rue Via degli Artisti (rue des artistes) .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) M. Armellini: Le chiese di Roma dal secolo IV al XIX. Rome, 1891 (Digitalisat).
  • (it) C. Rendina: Le Chiese di Roma. Newton & Compton, Milan, 2000, p.  166.
  • (it) G. Carpaneto, Rione XVI Ludovisi, in AA.VV, I rioni di Roma, Newton & Compton Editori, Rome, 2000, Vol. III, p.  1015-1037

Sources et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :