Église San Paolo dentro le Mura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église San Paolo dentro le Mura
Image illustrative de l’article Église San Paolo dentro le Mura
Présentation
Nom local Chiesa di San Paolo dentro le Mura
Culte Église anglicane
Début de la construction 1873
Fin des travaux 1880
Style dominant Néoroman
Site web www.stpaulsrome.itVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Ville Rome
Coordonnées 41° 54′ 04″ nord, 12° 29′ 39″ est

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Église San Paolo dentro le Mura

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Église San Paolo dentro le Mura

L'église San Paolo dentro le Mura (en anglais : Saint Paul's within the Walls et en français : église Saint-Paul-dans-les-Murs) est une église romaine de culte anglican située dans le rione de Castro Pretorio sur la via Nazionale.

Historique[modifier | modifier le code]

L'église, construite de 1873 à 1880 pour l'Église anglicane épiscopale américaine, est la première église non-catholique construite après l'Unification de l'Italie. Le révérend Robert J. Nevin achète les terrains au début des années 1870 pour l'édification d'une église dédiée à la congrégation anglicane des États-Unis dont il confie la réalisation des plans à l'architecte anglais George Edmund Street.

Architecture et décorations[modifier | modifier le code]

L'église de style néoroman et néogothique possède une façade alternant des briques rouges et des pierres en travertin ainsi qu'une rosace représentant les évangélistes. L'intérieur est à trois nefs. L'église possède des vitraux décrivant la vie des saints. L'abside centrale est décorée par une mosaïque de Edward Burne-Jones représentant L'Apocalypse selon Saint Jean ainsi que par la présence de personnages anachroniques comme saint André qui a le visage d'Abraham Lincoln, saint Jérôme celui de Giuseppe Garibaldi, ou saint Patrice qui ressemble au général Grant.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • C. Rendina, Le Chiese di Roma, Newton & Compton Editori, Milan, 2000, p. 87