Église San Giovanni in Bragora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église San Giovanni in Bragora
Image illustrative de l'article Église San Giovanni in Bragora
La façade et le clocher
Présentation
Nom local Chiesa di San Giovanni in Bragora
Culte Catholique romain
Type Église
Début de la construction 829
Fin des travaux 1505
Site web www.sgbattistainbragora.it
Géographie
Pays Italie
Région Vénétie
Ville Venise
Coordonnées 45° 26′ 04″ N 12° 20′ 49″ E / 45.43437, 12.3470145° 26′ 04″ Nord 12° 20′ 49″ Est / 45.43437, 12.34701

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Église San Giovanni in Bragora

Géolocalisation sur la carte : Venise

(Voir situation sur carte : Venise)
Église San Giovanni in Bragora

L'église San Giovanni in Bragora est une église catholique de Venise, en Italie.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église San Giovanni in Bragora est située dans le sestiere de Castello dans la Contrada San Zuane in Bragora. La façade donne sur le campo Bandiera e Moro, et son flanc sud sur le Campiello del Piovan.

Historique[modifier | modifier le code]

Sa fondation remonte en l'an 829. La légende veut que San Magno, évêque d'Oderzo, qui avait fui l'invasion des Lombards (639), avait vu en rêve Dieu lui-même et que ce dernier lui avait donné l'ordre de construire huit églises, dont deux sont nommées d'après saint Jean et une San Zaccaria. Le tout premier écrit qui mentionne cette église date de 1090, avec paraphe du prêtre Andrea Martinaci. Elle a été reconstruite au IXe siècle sous le doge Pietro III Candiano, pour accueillir des reliques présumées de saint Jean élémosinaire, et à nouveau en 1178. Quand Pietro Barbo, succédant au pape Pie II est devenu pape sous le nom de Paul II (1464), l'église qui l'avait baptisé a été restaurée dans le style gothique tardif, sous la forme que nous connaissons aujourd'hui. Le travail a duré trente ans, de 1475 à 1505. C'est à cette date quelle a été consacrée, comme le montre la date à l'avant, sur le linteau de la porte d'entrée.

Le pape Paul II en 1417 puis Antonio Vivaldi en 1678, y ont été baptisés.

Dans une chapelle de l'église, le corps intact de saint Jean le Miséricordieux y est vénéré.

Une distribution de reliques de la vénérable Serafina Gregoris y a été organisée en 2012.

Description[modifier | modifier le code]

Extérieur[modifier | modifier le code]

Intérieur[modifier | modifier le code]

Cima da Conegliano 
  • Le Baptême du Christ, 1494, bois, 350 × 210 cm[1]
  • Constantin et Sainte Hélène au côté de la Croix 1501-1503
  • Trois Histoires de la Vraie Croix.
Alvise Vivarini 
  • Madonna col Bambino, 1485-90
  • Cristo benedicente, 1497
  • Cristo risorto, 1497-98
Bartolomeo Vivarini
  • Triptyque de la Vierge à l'enfant avec saint Jean-Baptiste et saint André, 1478
Palma le Jeune
  • Le Lavement des pieds (1591-1592), toile, 163 × 378 cm[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Augusto Gentili, « Giovanni Battista Cima da Conegliano », dans Giovanna Nepi Sciré, La Peinture dans les Musées de Venise, Paris, Editions Place des Victoires,‎ (ISBN 978-2-8099-0019-4), p. 152
  2. Giovanna Nepi Sciré, La Peinture dans les Musées de Venise, Editions Place des Victoires,‎ , 605 p. (ISBN 978-2-8099-0019-4), p.342-354

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :