Église Sainte-Thérèse de Compiègne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir église Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus.
Église Sainte-Thérèse
Église Sainte-Thérèse de Compiègne.jpg
Présentation
Culte
Type
Style
Art déco (tendance traditionnelle)
Propriétaire
Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L'église Sainte-Thérèse est située dans le quartier de Bellicart à Compiègne. C'est une église, de type moderne, dédiée à sainte Thérèse de Lisieux et au sein de laquelle est pratiqué le rite tridentin aussi appelé Forme extraordinaire du rite romain.

Historique[modifier | modifier le code]

Héritière de la corderie établie dans le faubourg compiégnois de la Porte-Chapelle (alors proche de la future église), Alexandrine Debruxelles-Ouarnier légua le terrain de cette fabrique ainsi que deux millions cinq-cent mille francs à la commune de Compiègne. En échange, et comme cela était requis dans son testament, l'argent et les biens devaient être utilisés pour des œuvres de bienfaisance, notamment pour une maison de retraite et pour la construction d'une église lui étant proche.

En 1936, Robert Fournier-Sarlovèze, député-maire de Compiègne et exécuteur testamentaire, fit débuter l'érection de l'église souhaitée. En raison des aléas de la Seconde Guerre mondiale, elle ne fut achevée qu'en 1948. Le 30 novembre 1952, elle fut bénite par Mgr Felix Roeder (évêque de Beauvais, Noyon et Senlis) en présence de Jean Legendre (député-maire de Compiègne) et de Amédée Bouquerel (sénateur de l'Oise).

Depuis 1978, les traditionalistes du Compiégnois erraient de lieu de culte en lieu de culte: église d'Hodenc-en-Bray, différentes salles transformées temporairement en chapelles, puis l'église de Maulers jusqu'en 1983. La maire de Compiègne mit ensuite à disposition la chapelle Saint-Nicolas[1]: Jean Legendre, en sa qualité de maire, reçut d'ailleurs Mgr Lefebvre en 1986. Finalement, la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X racheta, en 2003, l'église Sainte-Thérèse qui rouvrit ses portes le 15 janvier 2005 en présence de Philippe Marini (sénateur-maire de Compiègne). Le lendemain, le culte reprenait.

Architecture et mobilier[modifier | modifier le code]

D'une capacité de 180 personnes, quatre grands vitraux en rosace ornent les murs latéraux et la nef a été réalisée selon la technique charpentière du « bateau renversé ». L'église possède également deux autels et un confessionnal.

Culte[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'abbé Guillaume de Tanoüarn en fut son curé de 1991 à 1995.

Liens externes[modifier | modifier le code]