Église Sainte-Marie de Vallsera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église Sainte-Marie de Vallsera
Les vestiges vus du nord-ouest
Les vestiges vus du nord-ouest
Présentation
Nom local Iglesieta de Vallsera
Style dominant Art roman
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Pyrénées-Orientales
Ville Les Angles (Pyrénées-Orientales)
Coordonnées 42° 35′ 51″ nord, 2° 04′ 17″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Sainte-Marie de Vallsera
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales
(Voir situation sur carte : Pyrénées-Orientales)
Église Sainte-Marie de Vallsera

L'église Sainte-Marie de Vallsera est une église romane en ruines située au lieu-dit Valsera, ou Vallserra (selon l'orthographe IGN[1]), aux Angles, dans le Capcir, dans le département français des Pyrénées-Orientales[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

L'église est située près du confluent de la Lladure, qui descend des lacs des Camporells, et du Rec de Vallserra (ou ruisseau de Balcère), qui descend du lac de Balcère, à un emplacement appelé Camps de Vallserra[1], aux prés délimités par des murets en grosses pierres rondes granitiques caractéristiques. La Lladure arrose le bourg de Formiguères avant de se jeter dans l'Aude.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le village de Vallsera est mentionné en 1011, sous la forme de vallem Ursariam[3].

Historique[modifier | modifier le code]

L'ancien village de Vallsera a aujourd'hui disparu[3]. Selon la tradition, l'église et le hameau de Balcère ont été décimés par la peste noire au XIVe siècle. Deux sœurs survivantes ont été recueillies aux Angles, et depuis ce temps ce territoire qui appartenait à la paroisse de Formiguères serait passé à celui des Angles. En réalité, c'est en 1701 que l'abbaye Saint-Michel de Cuxa a cédé la devèse de Vallsera aux Angles[4].

Architecture[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Géraldine Mallet, Églises romanes oubliées du Roussillon, Montpellier, Les Presses du Languedoc, , 334 p. (ISBN 978-2-8599-8244-7)
  • (ca) « Santa Maria de Vallsera », dans Catalunya romànica, t. XXV : El Vallespir. El Capcir. El Donasà. La Fenolleda. El Perapertusès, Barcelone, Fundació Enciclopèdia Catalana, (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Carte IGN sous Géoportail
  2. Mallet 2003, p. 234
  3. a et b Jean Sagnes (dir.), Le pays catalan, t. 2, Pau, Société nouvelle d'éditions régionales, , 579-1133 p. (ISBN 2904610014)
  4. Panneau d'information