Église Sainte-Marie-Madeleine (ancienne chapelle des Carmes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Sainte-Madeleine.
Église Sainte-Marie-Madeleine de Lille
Lille ancienne Chapelle des Carmes.JPG
Présentation
Type
Église
Construction
1646 - 1669
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Rue de ThionvilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Nord
voir sur la carte du Nord
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Lille
voir sur la carte de Lille
Red pog.svg

L'église Sainte-Marie-Madeleine est une église située dans le quartier du Vieux-Lille, à Lille. C'est l'ancienne chapelle des Carmes déchaussés devenue église paroissiale en 1991 après que l'église Sainte-Marie-Madeleine de la rue du Pont Neuf a été désaffectée au culte. Elle a été inscrite Monument historique en mars 1934[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Carmes « déchaux » arrivent à Lille en 1616, à l'époque de la Contre-Réforme. Ils acquièrent un terrain en 1620, au « Riez du château », près de la nouvelle enceinte de la Porte de Gand, afin d'y établir leur couvent. Son église est achevée en 1623, mais elle est détruite par un incendie en 1645.

L'église actuelle est reconstruite entre 1646 à 1669. Elle est consacrée par l'évêque de Tournai en 1676. Les confiscations révolutionnaires sont rassemblées à l'ancien couvent des récollets, rue des arts[2]. En 1856, les sœurs de la congrégation des Filles de l'Enfant-Jésus réinvestissent l'église, reconvertie en écurie au cours de la Révolution. Elles la réaménagent et installent des stalles dans la nef centrale et des tribunes à mi-étage dans les bas-côtés. Elle est ensuite restaurée entre 1963 et 1968.

Le 10 février 1991, elle devient église paroissiale et prend le nom de Sainte-Marie-Madeleine, l'église Sainte-Marie-Madeleine de la rue du Pont Neuf ayant été désaffectée au culte en 1989.

Au début des années 2000, l'église, trop peu fréquentée, est à son tour réaménagée en lieu d'exposition permanente. Elle présente, en onze étapes, l'histoire de la foi catholique « d'Abraham à Martin Luther King ».

Description[modifier | modifier le code]

Lille ancienne chapelle des carmes retable.JPG

L'édifice, d'une grande sobriété, est surtout remarquable pour le retable monumental qui occupe le chœur, inspiré du tableau de Jacques Van Oost dit le Jeune, L’Enfant Jésus tendant les bras à la croix offerte par le Père, que l'on peut voir dans l'église Saint-André.

Les chapiteaux ioniques de la nef présentent des cartouches à tête d'angelot qui portent les armes du Carmel, de Jésus, Marie, Joseph et Thérése.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA00107571, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Armand Gaston Camus, Voyage fait dans les départements nouvellement réunis et dans les départements du Bas-Rhin, du Nord, du Pas-de-Calais et de la Somme, à la fin de l'an X, Paris, Baudoin, (notice BnF no FRBNF36280083)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :