Église Sainte-Madeleine de Péronne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Sainte-Madeleine.
Église Sainte-Madeleine de Péronne
Église Ste Madeleine Péronne Saône Loire 14.jpg
Vue de l'église.
Présentation
Type
Destination actuelle
Édifice consacré du diocèse d'Autun, relevant de la paroisse Notre-Dame-des-Coteaux-en-Mâconnais (Lugny)
Style
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L'église Sainte-Madeleine est une église catholique située à Péronne, dans le département français de Saône-et-Loire, en France[1]. Elle relève de la paroisse Notre-Dame-des-Coteaux en Mâconnais (qui a son siège à Lugny).

Historique[modifier | modifier le code]

On trouve une trace de cette église dans un document datant de 938 : ne subsiste de cette époque que la façade occidentale.

Elle a probablement été reconstruite entre 1080 et 1120 (nef, clocher et abside) et d'autres modifications ont été apportées entre le XVIe siècle et le XXe siècle :

  • XVIe siècle : construction d'un porche avec auvent sur la façade ouest ;
  • 1786 : création d'une sacristie ;
  • restauration de la charpente ;
  • 1847 : construction du porche et du clocher ;
  • 1877 : rehaussement du clocher ;
  • 1931 : réfection de la toiture de la nef (couverte de laves).

L'église fut vendue nationalement le 2 prairial an VII, au sieur Étienne Tête.

Description[modifier | modifier le code]

L’église se compose d'une nef unique, prolongée d'une travée carrée sous le clocher, prolongée elle-même par une abside formant le chœur. La nef est plafonnée et éclairée par quatre fenêtres en plein cintre. L'abside est éclairée par trois baies séparées par des colonnettes.

À l’extérieur, sur la façade sud :

  • un intéressant linteau de porte – sans doute un réemploi – montre deux animaux sculptés assez grossièrement (des lions ?), se faisant face et séparés par un arbre, d'inspiration orientale[2] ;
  • un autre linteau représentant un coq (objet de culte celtique ?) ;

Le clocher, carré et massif, inclut trois étages. Il abrite une cloche de 1 035 kg, fondue en 1872 par Burdin Aîné, fondeur à Lyon[3].

Contre le mur sud de la nef, croix de pierre datée de 1768 (croix de l'ancien cimetière, qui jouxtait jadis l'église et qui fut transféré hors du bourg au XIXe siècle).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Église Sainte-Madeleine », notice no PA00113387, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. Source : Jean Virey, Les églises romanes de l'ancien diocèse de Mâcon, Imprimerie Protat, Mâcon, 1935. Ouvrage cité dans un article paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 30 (juin 1976), p. 12.
  3. Elle fut bénite cette même année par l'abbé Pelot, curé de Péronne, assisté de l'abbé Jacques Brun, curé-archiprêtre de Lugny. Sur sa robe figure l'inscription suivante : « Sit nomen Domini benedictum. Je pèrse 1035 kilogrammes. J'ai été bénite par Mr Brun, curé de canton à Lugny, assisté de Mr Pelot, curé de Péronne. J'ai eu pour parrain Mr Louis du Bessey de Contenson, ancien officier de marine, pour marraine Mme Anne Alexandrine Neyrand, sous administration de Mr Louis Cazard, maire de commune de Péronne. Burdin Aîné, fondeur à Lyon, 1872. ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :