Église Sainte-Catherine des Hôpitaux-Neufs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église Sainte-Catherine des Hôpitaux-Neufs
Image illustrative de l’article Église Sainte-Catherine des Hôpitaux-Neufs
Présentation
Nom local Église sainte-Catherine
Culte Catholique romain
Type Église
Rattachement Diocèse de Besançon
Début de la construction 1694
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1939)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Ville Les Hôpitaux-Neufs
Coordonnées 46° 46′ 38″ nord, 6° 22′ 22″ est[1]
Géolocalisation sur la carte : Doubs
(Voir situation sur carte : Doubs)
Église Sainte-Catherine des Hôpitaux-Neufs
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
(Voir situation sur carte : Bourgogne-Franche-Comté)
Église Sainte-Catherine des Hôpitaux-Neufs
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Sainte-Catherine des Hôpitaux-Neufs

L’église Sainte-Catherine des Hôpitaux-Neufs est une église paroissiale située sur la commune des Hôpitaux-Neufs dans le département français du Doubs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le clocher-porche

La fondation de l'église Sainte-Catherine, d'architecture romane, remonterait à 1368. Elle a été profondément transformée au XVIIe siècle dans un style renaissance italienne. L'église est reconstruite vers 1694-1696[2]

En 1999, ses façades ont été nettoyées et son clocher entièrement rénové.

L'église Sainte-Catherine est inscrite au titre des monuments historiques depuis le [3]

Rattachement[modifier | modifier le code]

Jusqu'au concordat de 1801, la paroisse relevait du diocèse de Lausanne. L'église fait partie désormais de la paroisse de Mouthe qui est rattachée au diocèse de Besançon[4].

Architecture[modifier | modifier le code]

De style renaissance italienne, elle possède un clocher-porche surmonté d'une flèche octogonale.

Mobilier[modifier | modifier le code]

Le ciborium au-dessus du maître-autel

L'église Sainte-Catherine possède un mobilier intérieur de grande qualité qui est d'inspiration baroque. Certains éléments sont protégés au titre objet des monuments historiques:

  • Le retable des fonts baptismaux en style baroque datant du XVIIe siècle classé à titre objet au titre des monuments historiques depuis le [5]
  • Le retable de la chapelle de la Vierge, dont la vierge de bois doré du XVIIe - polychrome à l'origine - représente Notre-Dame de Lausanne, datant du XVIIe siècle est classé à titre objet au titre des monuments historiques depuis le [6]
  • le maître-autel surmonté d'un ciborium doré à baldaquin, lui-même soutenu par des colonnes torses originales pour la région, datant du XVIIe siècle classé à titre objet au titre des monuments historiques depuis le [7]
  • Les 34 bancs de fidèles en bois sculpté datant du XVIIe siècle classé à titre objet au titre des monuments historiques depuis le [8]
  • La pierre tombale de Jean-Baptiste de Strambino, évêque et comte de Lausanne, décédé au cours d'une visite pastorale le , relevée en 1924, se trouve désormais dans l'une des chapelles latérales. Sur la dalle, les armoiries du prélat et une épitaphe sont sculptées. La dalle funéraire est classée à titre objet au titre des monuments historiques depuis le [9]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Crédit d'auteurs[modifier | modifier le code]