Église Sainte-Catherine-et-Saint-Cornélius de Diegem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église Sainte-Catherine-et-Saint-Cornélius de Diegem
Image illustrative de l’article Église Sainte-Catherine-et-Saint-Cornélius de Diegem
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église
Rattachement Archidiocèse de Malines-Bruxelles
Début de la construction XVe siècle
Fin des travaux XVIIIe siècle
Style dominant Gothique
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Province Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand
Ville Machelen
Coordonnées 50° 53′ 38″ nord, 4° 26′ 09″ est

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Église Sainte-Catherine-et-Saint-Cornélius de Diegem

Géolocalisation sur la carte : Brabant flamand

(Voir situation sur carte : Brabant flamand)
Église Sainte-Catherine-et-Saint-Cornélius de Diegem

L'église Sainte-Catherine-et-Saint-Cornélius est une église gothique située à Diegem, section de la commune belge de Machelen, dans la province du Brabant flamand.

Historique[modifier | modifier le code]

L'église Sainte-Catherine-et-Saint-Cornélius est une église de style gothique tardif bâtie aux XVe et XVIe siècles sur le site d'une église antérieure, vieille d'environ 400 ans[1].

L'ancienne église fut probablement remplacée parce que l'afflux de pèlerins exigeait une église de plus grandes dimensions[1] : Diegem était en effet à cette époque un lieu de pèlerinage important.

L'église fut consacrée en 1543 : cette année-là, les comptes de l'église mentionnent en effet des dépenses qui se rapportent clairement à la consécration d'une nouvelle église[1].

La tour a été édifiée en 1654 en style baroque par l'architecte de cour Pieter-Paul Merckx[1].

Au siècle suivant, une sacristie fut ajoutée en 1773.

En 1943, le sommet de la tour fut démonté sur ordre de l'occupant allemand[1] parce qu'il gênait l'envol des avions depuis Melsbroek. Les pierres furent numérotées et entreposées autour de l'église, ce qui permit la réédification de la tour en 1951[1].

Architecture[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Brochure disponible en l'église

Sur les autres projets Wikimedia :