Église Saint-Thibault de Joigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église Saint-Thibault
Image illustrative de l’article Église Saint-Thibault de Joigny
Présentation
Culte Catholique
Type Église
Protection Logo monument historique Classé MH (1914)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Ville Joigny
Coordonnées 47° 58′ 59″ nord, 3° 23′ 42″ est

Géolocalisation sur la carte : Yonne

(Voir situation sur carte : Yonne)
Église Saint-Thibault

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Thibault

L'église Saint-Thibault est une église catholique de style gothique flamboyant, située dans la vieille ville de Joigny (Yonne). Elle est dédiée à saint Thibault (1039-1066), en latin: Theobaldus.

Historique[modifier | modifier le code]

Vierge à l'Enfant du XVe siècle

Joigny est fondée à la fin du Xe siècle par le comte de Sens, Rainard le Vieux. Un siècle plus tard, après que saint Thibault eut été canonisé par Alexandre II en 1073, le moine bénédictin Arnould de Lagny, proche parent du comte Eudes II de Blois, dit Le Champenois, ramène en 1075 une partie des reliques de son frère saint Thibault, de Vicence[1] où il est mort, à l'abbaye Sainte-Colombe de Saint-Denis-lès-Sens. Le cortège s'arrête une nuit à Joigny et l'on y construit ensuite une petite chapelle en sa mémoire. Le faubourg hors des remparts s'agrandit, peuplé de vignerons et d'artisans, ce qui nécessite de bâtir une nouvelle église paroissiale quelques années plus tard, à l'emplacement de la petite chapelle.

C'est ici que sainte Madeleine-Sophie Barat a été baptisée en 1779.

L'église fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [2].

Architecture et décorations[modifier | modifier le code]

Cette église est dévastée pendant la guerre de Cent Ans et reconstruite en 1490 en style gothique flamboyant. Les voûtes sont remarquables, notamment au-dessus du chœur, ainsi que les vitraux datant du XVIIIe siècle et du XIXe siècle. La rosace en grisaille date du XVIe siècle. L'église est cependant surtout réputée pour ses statues bourguignonnes et champenoises, notamment une Vierge à l'Enfant gothique. L'église est restaurée après le terrible incendie de 1530 qui ravage la ville. La façade est remaniée.

Intérieur de l'église[modifier | modifier le code]

  • Une statue équestre du saint est placée au-dessus de l'entrée. Elle est attribuée à Jean de Joigny, influencé par l'art de la Renaissance italienne.
  • Statue polychrome, 4e quart du XIVe siècle, en pierre d'Étienne Porcher agenouillé, classé Monuments historiques au titre objet, 1992
  • Statue funéraire du XIIIe siècle en pierre qui représente certainement une Comtesse de Joigny couchée et vêtue d'une longue robe à plis étroits et d'un manteau retenu sur la poitrine par un cordon. Elle a les mains jointes, la tête coiffée d'un chaperon sur une mentonnière, classé Monuments historiques au titre d'objet, 1992
  • Groupe sculpté : Vierge de Pitié en pierre du XVIe siècle, classé Monuments historiques au titre objet, 1992
  • L'orgue, construit par Pierre-Alexandre Ducroquet en 1842 et restauré à l'identique par Jean-François Muno en 1986, est classé au titre objet aux monuments historiques depuis le 24 novembre 1980[3]. Des concerts sont organisés l'été.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le tombeau de Saint Thibault se trouve à l'église paroissiale St-Jean-Baptiste de Badia Polesine
  2. « Eglise Saint-Thibault », notice no PA00113704, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. « orgue de tribune », notice no PM89002640, base Palissy, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]