Église Saint-Sixte de Lamothe-Fénelon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église Saint-Sixte de Lamothe-Fénelon
La façade et une croix
La façade et une croix
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Rattachement Diocèse de Cahors
Début de la construction Seconde moitié du XIIe siècle
Fin des travaux Fin XVe siècle
Style dominant Gothique
Protection Logo monument historique Classé MH (1913)
Géographie
Pays France
Région Occitanie
Département Lot
Commune Lamothe-Fénelon
Coordonnées 44° 50′ 07″ nord, 1° 24′ 50″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Sixte de Lamothe-Fénelon
Géolocalisation sur la carte : Midi-Pyrénées
(Voir situation sur carte : Midi-Pyrénées)
Église Saint-Sixte de Lamothe-Fénelon
Géolocalisation sur la carte : Lot
(Voir situation sur carte : Lot)
Église Saint-Sixte de Lamothe-Fénelon

L'église Saint-Sixte est une église catholique située à Lamothe-Fénelon, en France[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église est située dans le département français du Lot sur le territoire de la commune de Lamothe-Fénelon.

Historique[modifier | modifier le code]

Jusqu'au XVIIIe siècle, Lamothe-Fénelon s'est appelé Lamothe-Massat. L'église était un prieuré non conventuel appartenant à l'abbaye de Souillac depuis au moins le XIIe siècle. Géraud de Massaut, moine de Souillac, en est le prieur en 1253.

Le plan de l'abside, avec un hémicycle outrepassé et une travée droite a conduit à croire que cette partie remonte au Haut Moyen Âge. Cependant, l'appareil en pierres de taille posées sans joint ne permet pas de la placer avant la seconde moitié du XIIe siècle.

La façade occidentale a été reconstruite au XIVe siècle ainsi que l'élargissement de la nef vers l'ouest.

La chapelle nord a été reconstruite dans les années 1490, sans doute par Jean de Salignac, seigneur du lieu, qui demande à être enterré dans la chapelle nouvellement bâtie de Notre-Dame-de-Pitié, en 1497.

La nef a été voûtée dans les dernières années du XVe siècle ou au début du XVIe siècle.

Au cours des fouilles de 2011 dans la chapelle nord, des maçonneries antérieures à la chapelle actuelle ont été découvertes. Elles devaient former un transept avec la chapelle sud.

Des restaurations ont été faites en 1863, puis après le classement de 1913.

L'édifice a été classé au titre des monuments historiques le [1]

Description[modifier | modifier le code]

L'irrégularité du plan montre les différentes phases de construction.

Décor[modifier | modifier le code]

Des peintures monumentales ont été découvertes sur le cul-de-four en 1976 et restaurées en 1979. Les peintures des murs de l'abside ont été découvertes à une date inconnue. Ces peintures représentent l'Annonciation, le Christ en Majesté entouré des symboles des évangélistes. Le style fruste montre que ces peintures ont dû être réalisées avant le voûtement de la nef.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sous la direction de Nicolas Bru, Archives de pierre. Les églises du Moyen Âge dans le Lot, p. 220-221, SilvanaEditoriale, Milan, 2012 (ISBN 978-8-836621-04-0).

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]