Église Saint-Sauveur d'Aubagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église Saint-Sauveur
Image illustrative de l’article Église Saint-Sauveur d'Aubagne
Présentation
Culte Catholique romain
Dédicataire Saint Sauveur
Type Église
Rattachement Diocèse de Marseille
Style dominant Roman
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Bouches-du-Rhône
Ville Aubagne
Coordonnées 43° 17′ 34″ nord, 5° 34′ 13″ est
Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône
(Voir situation sur carte : Bouches-du-Rhône)
Église Saint-Sauveur
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Sauveur

L’église Saint-Sauveur d'Aubagne est située à Aubagne dans le département français des Bouches-du-Rhône, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Histoire[modifier | modifier le code]

De style roman, l’église Saint-Sauveur fut édifiée entre le XIe siècle et le XIIe siècle, et consacrée le par l’évêque de Marseille. Accolée au château jusqu'à sa destruction à la Révolution française, elle servait d'abri aux habitants de la ville lors des épidémies, des guerres et des pillages qui ont accablé la cité pendant des siècles[1].

À l'intérieur, sont conservées de nombreuses œuvres parmi lesquelles une statue représentant la Vierge à l'Enfant, réalisée par le sculpteur Pierre Puget.

Rattachement[modifier | modifier le code]

L'église fait partie de la paroisse Saint Matthieu d'Aubagne qui est rattachée au diocèse de Marseille[2].

Architecture[modifier | modifier le code]

Sa haute façade est percée d'un oculus, le portail d’entrée est en pierre de taille.

L’orgue[modifier | modifier le code]

Aubagne - Église Saint-Sauveur-04.jpg

L’orgue est un magnifique instrument de musique composé de 2244 tuyaux répartis en 30 jeux et animés par trois claviers et un pédalier. Élément fondamental du patrimoine, il a été classé monument historique en 1979.

Il fut créé en 1665 par André Eustache de la dynastie de facteurs Eustache qui fabriqua de nombreuses orgues dans tout le sud de la France entre 1630 et 1787. L’instrument fut entièrement reconstruit en 1784 par le célèbre facteur marseillais Jacques Génoyer[3].

Les deux buffets ont été repeints en polychromie et faux marbre[4].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]