Église Saint-Sauveur d'Argenton-sur-Creuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Sauveur et Saint Sauveur.
Église Saint-Sauveur
d'Argenton-sur-Creuse
Image illustrative de l'article Église Saint-Sauveur d'Argenton-sur-Creuse
Le clocher de l'église, en 2009.
Présentation
Culte Catholique
Type Église paroissiale
Rattachement Archidiocèse de Bourges
Géographie
Pays France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre
Commune Argenton-sur-Creuse
Coordonnées 46° 35′ 15″ nord, 1° 31′ 09″ est[1]

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Sauveur  d'Argenton-sur-Creuse

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

(Voir situation sur carte : Centre-Val de Loire)
Église Saint-Sauveur  d'Argenton-sur-Creuse

Géolocalisation sur la carte : Indre

(Voir situation sur carte : Indre)
Église Saint-Sauveur  d'Argenton-sur-Creuse

L'église Saint-Sauveur d'Argenton-sur-Creuse est une église catholique française. Elle est située sur le territoire de la commune d'Argenton-sur-Creuse, dans le département de l'Indre, en région Centre-Val de Loire.

Situation[modifier | modifier le code]

L'église se trouve dans la commune d'Argenton-sur-Creuse, au sud[2] du département de l'Indre, en région Centre-Val de Loire. Elle est située dans la région naturelle du Boischaut Sud. L'église dépend de l'archidiocèse de Bourges, du doyenné du Val de Creuse[3] et de la paroisse d'Argenton-sur-Creuse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Si la première pierre de ce bâtiment a sans doute été posée au XIIIe siècle, pendant les travaux de construction de la ville basse, l'édifice que l'on peut admirer de nos jours remonte, quant à lui, au XVe siècle. À cette époque, Saint-Sauveur est une annexe de l'église paroissiale Saint-Étienne. En témoigne son beau clocher-porche de style néogothique (1863) qui, surplombé d'une remarquable flèche ajourée, mesure 50 mètres de haut.

La nef, en 2010.
La nef, en 2010.

Description[modifier | modifier le code]

Sur les consoles des chapiteaux figurent de gracieux anges musiciens et, dans la nef hexagonale, de magnifiques voûtes présentant des arètes armoriées. L'ensemble a été restauré au XIXe siècle.

L'intérieur de l'église a été restauré au XXe siècle. La plupart des statues ont été enlevées. On peut y voir un beau chemin de Croix, œuvre de Carasco.

La nef, en 2010.
La nef, en 2010.

L'église a un orgue de tribune construit par Aristide Cavaillé-Coll de 1863 à 1867. Il a été installé dans l'église en 1916, provenant d'un lieu qui n'est pas certain, peut-être la chapelle du Sacré-Cœur de Bourges. La console comporte deux claviers (grand orgue, 4 jeux ; récit expressif, 4 jeux) et un pédalier à l'allemande. Sa partie instrumentale est classée depuis 2009 par les Monuments historiques[4].

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site de Google Maps, consulté le 10 octobre 2012.
  2. Site de Lion 1906 : Indre, consulté le 10 octobre 2012.
  3. Site de l'archidiocèse de Bourges : Doyenné du Val de Creuse, consulté le 4 mai 2013.
  4. Brunaud 2013, p. 15-23.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Brunaud, Argenton de A à Z en 44 rubriques historiques : L'orgue de l'église paroissiale, Argenton-sur-Creuse, Imprimerie Bonnamour, , 175 p. (ISBN 9782954695501), p. 105 à 108.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]