Église Saint-Ronan de Locronan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Ronan.
Église Saint-Ronan de Locronan
Bretagne Finistere Locronan 09002.jpg

Le clocher de l'église.

Présentation
Type
XVe siècle
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Localisation
Situation
Place de l'ÉgliseVoir et modifier les données sur Wikidata
Locronan
Finistère
Bretagne
Flag of France.svg France
Coordonnées
Localisation sur la carte du Finistère
voir sur la carte du Finistère
Red pog.svg

L'église Saint-Ronan est une église priorale située à Locronan (Finistère)[1], ainsi que son annexe, la chapelle du Pénity, qui abrite le tombeau de saint Ronan.

Historique[modifier | modifier le code]

L'église a été construite entre 1430 et 1480 par les seigneurs du Nevet, avec les dons des ducs de Bretagne Jean V, Pierre II et François II. Elle est érigée à l'emplacement de la chapelle du prieuré dépendant de l'abbaye Sainte-Croix de Quimperlé. Sa flèche, foudroyée par trois fois, fut définitivement démolie en 1808.

L'édifice fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis 1846[2].

L'église est longue de 43 mètres. La largeur de l'édifice s'accroît au niveau des dernières travées du collatéral sud. La grosse tour occidentale, qui a perdu sa flèche, est précédée par un porche surélevé de plusieurs marches. Une chaire du XVIIe siècle se remarque à l'intérieur.

Le tombeau de saint Ronan se trouve dans la chapelle du Pénity, construite en 1530 par Renée de France, fille du roi Louis XII en annexe de l'église à l'emplacement supposé de son ancien ermitage[3]. La chapelle du Pénity est une construction à une nef, formée de trois travées, dont une seulement, celle de l'ouest, ne communique pas avec l'église saint-Ronan.

Le saint y est représenté sur une dalle en pierre de kersanton, soutenue par six anges porteurs de blasons ; deux anges veillent à ses côtés, les six autres supportent la table funèbre. Le gisant du saint enfonce de la main gauche sa crosse dans la gueule d'un monstre et il bénit de sa main droite[4].

Mobilier[modifier | modifier le code]

Notoriété[modifier | modifier le code]

Située au cœur d'une petite cité de caractère, l'église de Locronan est connue pour avoir été le décor de plusieurs films comme Les Chouans (1947) d'Henri Calef, ou encore Tess (1979) de Roman Polanski.

Elle est le point de départ et d'arrivée de la Troménie de Locronan. La procession de la grande Troménie se déroule tous les six ans entre le deuxième et le troisième dimanche de juillet. La prochaine aura lieu en 2019. Les autres années a lieu la petite Troménie.

C'est également là qu'en 1984 est née l'Association de sauvegarde du patrimoine religieux en vie, à l'initiative du Père Dilasser, alors curé de Locronan, et soucieux d'offrir aux nombreux visiteurs des clefs de lecture de l'édifice.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Église Saint-Ronan », notice no PA00090077, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Notice no PA00090077, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Jacques Baudouin, Grand livre des saints : culte et iconographie en Occident, Éditions Créer, 2006, (ISBN 978-2-84819-041-9) (en ligne).
  4. artouest.org

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :