Église Saint-Pierre de Neuilly-sur-Seine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église Saint-Pierre de Neuilly
Image illustrative de l’article Église Saint-Pierre de Neuilly-sur-Seine
Présentation
Culte Catholique
Type Église paroissiale
Début de la construction 1883
Fin des travaux 1914
Architecte Alfred Dauvergne[1]
Louis Dauvergne
Protection non
Site web saintpierredeneuilly.com
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Hauts-de-Seine
Ville Neuilly-sur-Seine
Coordonnées 48° 53′ 03″ nord, 2° 16′ 18″ est
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Église Saint-Pierre de Neuilly
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine
(Voir situation sur carte : Hauts-de-Seine)
Église Saint-Pierre de Neuilly

L’église Saint-Pierre de Neuilly est une église paroissiale catholique située en France à Neuilly-sur-Seine (90 avenue du Roule) dans les Hauts-de-Seine. Elle est inscrite à l'Inventaire général du patrimoine culturel depuis 1993[1]. Elle est dédiée à l'apôtre Pierre.

Description[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre et le monument à Perronet (fondu sous le régime de Vichy[2]) dans les années 1910.
Nef sur une autre photo ancienne.

Elle comporte un grand-orgue Mutin-Cavaillé-Coll de 1898, installé en 1900[3] ; l'organiste titulaire est Philippe Sauvage, professeur de la classe d'orgue du Conservatoire de Puteaux[4].

Historique[modifier | modifier le code]

L'église a été construite entre 1883 et 1914[5].

L’abbé Normand, curé de Neuilly depuis 1875, décide, en accord avec le cardinal Guibert, de construire une nouvelle église pour répondre à la croissance démographique, sur un terrain acquis grâce à la famille Balsan ; l'édifice doit porter le prénom du défunt mari de la veuve Balsan, Pierre. L'architecte Alfred Dauvergne, élabore un projet de style « roman-auvergnat », adopté en 1883[3].

La bénédiction de la première pierre a lieu le 30 octobre 1887. Les travaux sont menés à terme sous la supervision de Louis Dauvergne, fils d’Alfred, mort entre-temps[6]. Au début de 1890, la première tranche (abside, chœur et transepts) est terminée. En 1894, la deuxième tranche commence (nef et crypte). Le clocher est achevé en 1895 et, le 5 juillet 1896, le cardinal Richard procède à la bénédiction de l’église[6].

L’année suivante, Saint-Pierre devient église paroissiale[6], Saint-Jean-Baptiste devenant simple chapelle (elle redeviendra église paroissiale en 1910). L’abbé Tardif, curé de Neuilly depuis 1894, devient le premier curé de Saint-Pierre. En 1900, le grand orgue de Cavaillé-Coll et Charles Mutin est installé. C’est seulement en 1914 que les locaux annexes, avec les deux chapelles « haute » et « basse », donnant sur le boulevard d'Argenson (aujourd'hui boulevard Jean-Mermoz) sont terminés[6].

La consécration officielle de l’église par le cardinal Dubois a lieu après la guerre, le .

L’église demeure cependant inachevée car la décoration sculptée extérieure n’a jamais été finalisée, à l’exception de celle du porche et des portails latéraux après 1945[3],[6], par des élèves de Georges Saupique[5].

L'aumônerie des lycéens est construite au-dessus de la chapelle « haute » en 1967.

Paroisse[modifier | modifier le code]

L'église est le siège de la paroisse du même nom, rattachée depuis 2010 au doyenné des Deux-Rives du diocèse de Nanterre. Son curé administre également l'église Saint-Jacques située boulevard Bineau.

Curés[modifier | modifier le code]

  • Adrien Tardif, de 1897 à 1898
  • Michel-Alexis Bourgeat, de 1898 à 1911
  • Eugène Runner, de 1911 à 1929, ordonné prêtre le 28 décembre 1874[7].
  • Bernard Klein, de 1930 à 1945
  • Pierre Bailby, de 1945 à 1962
  • René Chaptal, de 1962 à 1973
  • Robert Chapot, de 1973 à 1976
  • Jean-Pierre Charpagne, de 1976 à 1988
  • Pierre Benoît, de 1988 à 1997
  • Laurent Dognin, de 1997 à 2006
  • Nicolas Brouwet de 2006 à 2008
  • Hervé Rabel, de 2008 à 2017
  • Yves Morel, depuis le [8].

Galerie[modifier | modifier le code]

Décor et mobilier

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Statuaire

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Œuvre d'Antide Péchiné, la statue extérieure de Jeanne d'Arc est acquise en 1903, puis installée l'année suivante, pendant environ dix mois, en bas de l'escalier d'honneur de l'hôtel de ville, le temps qu'un piédestal soit construit par Georges Guiard (fils d'Édouard Guiard). Elle est inaugurée dans le square situé devant l'église le dimanche 7 mai 1905[9].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean de Blignières, Trois paroisses de Neuilly-sur-Seine au cours des âges, Neuilly, 2004.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Notice no IA00079688, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. « Monument à Jean-Rodolphe Perronet – Neuilly-sur-Seine (fondu) », sur e-monumen.net (consulté le 30 mars 2020).
  3. a b et c « Église Saint-Pierre », ville-neuillysurseine.fr, consulté le 30 mars 2020.
  4. « Organistes », orgue.free.fr, consulté le 30 mars 2020.
  5. a et b « Bref historique », saintpierredeneuilly.com, consulté le 30 mars 2020.
  6. a b c d et e « Église Saint-Pierre », sur patrimoine-religieux.fr (consulté le 30 mars 2020).
  7. Source : image imprimée à l'occasion de son jubilé sacerdotal.
  8. « Paroisses Saint-Pierre et Saint-Jacques. Yves Morel, nouveau curé. »
  9. Service Archives-Documentation de Neuilly-sur-Seine, « Les statues dans Neuilly », sur neuillysurseine.fr (consulté le 30 mars 2020).