Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Pointe-à-Pitre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul
Façade de l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul
Façade de l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul
Présentation
Nom local Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul
Culte Catholique romain
Dédicataire Saints Pierre et Paul
Type Église paroissiale
Rattachement Diocèse de Basse-Terre et Pointe-à-Pitre
Début de la construction 1807
Fin des travaux 1817
Protection Logo monument historique Classé MH (1978)
Loto du patrimoine (2021)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Guadeloupe
Département Guadeloupe
Ville Pointe-à-Pitre
Coordonnées 16° 14′ 20″ nord, 61° 32′ 04″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Petites Antilles
(Voir situation sur carte : Petites Antilles)
Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul
Géolocalisation sur la carte : Guadeloupe
(Voir situation sur carte : Guadeloupe)
Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Pointe-à-Pitre est une église catholique située place Gourbeyre à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe[1]. Bien qu'elle n'ait jamais été consacrée, l'église est dans le langage courant appelée localement « cathédrale[1] ». En 1978, l'édifice est classé aux monuments historiques et bénéficie en 2021 de l'édition annuelle du Loto du patrimoine comme site prioritaire.

Historique[modifier | modifier le code]

Les travaux d'érection d'une nouvelle l'église — l'ancienne ayant été détruite par Victor Hugues en 1794 — débutent le et se poursuivent jusqu'en 1810 où ils sont interrompus par la prise de l'île par les Britanniques. Repris sur de nouveaux plans dessinés par l'architecte Nassau en 1814, l'édifice est terminé le [1]. Elle est fortement endommagée par le tremblement de terre de 1843 nécessitant de lourds travaux menés par l'architecte Alexandre Petit, venu de métropole, et l'inspecteur des travaux publics Auguste de Prémonville. Initiés en 1847, ils s'étendent jusqu'en 1853. En raison de problèmes de conception du toit, une profonde restructuration est décidée vers 1865 et confiée à l'architecte Charles Trouillé qui propose une structure de charpente métallique réalisée par l'entreprise Joly à Argenteuil, en métropole (en même temps que sont conçues les structures du marché central de Pointe-à-Pitre[1],[2]). Ils sont finis en 1876 et l'église se voit adjointe un clocher, également réalisé par la maison Joly.

L'édifice est classé au titre des monuments historiques en 1978[1].

En 2019, une commission de sécurité préconise la fermeture de l'édifice en raison de l'absence de travaux effectués (et pourtant demandés depuis 2012) pour mettre l'édifice en conformité avec les règles incendie notamment[3]. La réparation de la toiture et une nouvelle installation électrique ont été réalisées pour une première tranche de travaux – pour un coût de 600 000 euros financés par l'État et la région – permettant la réouverture du bâtiment au public en [4].

Le , l'église est retenue dans la liste des sites emblématiques de l'édition annuelle du Loto du patrimoine pour bénéficier de financements de restauration, qui concernera prioritairement la toiture[5].

Architecture et ornements[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bruno Kissoun, Les prémices de l’architecture métallique en Guadeloupe : la construction de l’église Saint-Pierre et Saint-Paul de Pointe-à-Pitre au XIXe siècle, In Situ - Revue des patrimoines, no 6, 2005 ( lire en ligne )

Liens internes[modifier | modifier le code]