Église Saint-Pallais de Saintes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Saint-Pallais de Saintes
Image illustrative de l'article Église Saint-Pallais de Saintes
Présentation
Culte Catholique
Type Église paroissiale
Début de la construction XIIe
Fin des travaux XVe
Style dominant Roman, Gothique
Protection Inventaire supplémentaire des monuments historiques (1931)
Géographie
Pays France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Ville Saintes
Coordonnées 45° 44′ 43″ nord, 0° 37′ 27″ ouest

L’église Saint-Pallais est une église paroissiale de la ville de Saintes, dans le département français de la Charente-Maritime, en France.

Le sanctuaire actuel succède à une basilique funéraire édifiée sur le tombeau de l'évêque Palladius, prélat du VIe siècle qui se distingue au cours de son épiscopat par l'édification de plusieurs églises à Saintes. Il est notamment à l'origine de l'érection d'une basilique dédiée à Saint-Martin, aujourd'hui disparue, et aurait contribué à moderniser la première cathédrale.

De même, il contribue à la redécouverte du tombeau de l'évangélisateur de la Saintonge, Eutrope, dont il organise le culte.

L'église Saint Pallais abrite le tombeau de la mystique Saintaises Marie-Eustelle Harpain (1814-1842) surnommée l'Ange de l'Eucharistie.

Description de l'édifice[modifier | modifier le code]

Après sa mort, Palladius - canonisé ultérieurement sous le nom de Saint Pallais - est l'objet d'un culte et une basilique est construite sur son tombeau.

Si les parties les plus anciennes de l'église actuelle ne sont pas antérieures au XIIe siècle, l'édifice présente les traces de plusieurs remaniements. Ainsi, si les murs de la nef sont romans dans leur conception, les voûtes ont été reprises dans le style gothique au XIIIe siècle : de fait, deux grandes croisées d'ogives couvrent la nef, sans toutefois respecter le rythme des travées primitives. Chœur et transept sont également reconstruits au XIIIe siècle dans le nouveau style. Le mur du chevet est percé au XVe siècle d'une baie à remplage flamboyant.

Le croisillon nord est doté d'un clocher dont seule la partie inférieure subsiste actuellement, donnant à l'édifice un aspect atypique.

La façade de l'église, cantonnée de deux contreforts, est divisée en trois registres horizontaux. La partie inférieure accueille un portail à quatre voussures flanqué de deux arcades aveugles.

Le parvis de l'église abrite jusqu'au XVIIIe siècle un cimetière, avant d'être aménagé en une petite place au XIXe siècle, lors de la période d'expansion et de modernisation des quartiers de la rive droite.

Parmi les éléments de mobilier présents dans l'église se trouve une statue en bois polychrome datée du XVIIIe siècle. Cette dernière représente un évêque bénissant les fidèles et serait une représentation de Saint Pallais.

L'église Saint-Pallais est inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1931[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]