Église Saint-Nicolas de Bray-sur-Somme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Saint-Nicolas de Bray-sur-Somme
Image illustrative de l'article Église Saint-Nicolas de Bray-sur-Somme
Présentation
Type église paroissiale
Style dominant gothique
Protection Logo monument historique Classé MH (1908)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Province Picardie Picardie
Région Hauts-de-France
Département Somme
Ville Bray-sur-Somme
Coordonnées 49° 56′ 28″ nord, 2° 43′ 06″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Nicolas de Bray-sur-Somme

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Église Saint-Nicolas de Bray-sur-Somme

Géolocalisation sur la carte : Somme

(Voir situation sur carte : Somme)
Église Saint-Nicolas de Bray-sur-Somme

L'église Saint-Nicolas de Bray-sur-Somme est située au centre du bourg de Bray-sur-Somme dans le département de la Somme à environ 30 km à l'est d'Amiens.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église de Bray fut élevée sur les ruines d’un ancien moutier construit par les moines de Saint-Riquier. Elle daterait du XIIe siècle et fut remaniée au XVIe. En 1793, au cours de la Révolution française, le mobilier de l'église fut confisqué par les autorités. L'édifice est protégé au titre des monument historiques : classement par arrêté du 11 avril 1908[1]. Les combats de la Première Guerre mondiale, l'endommagèrent : en février 1915, les vitraux et la tour du clocher furent détruits par des obus allemands tombés à proximité. L'église fut restaurée durant l'entre-deux-guerres.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Extérieur[modifier | modifier le code]

L'édifice en pierre du pays (calcaire jaune et tendre) mesure 38 m de long et 18 m de large, avec 14 m de haut pour la voûte du chœur et 11 m pour celle de la nef. Cette église, construite en partie durant la transition entre le style roman et le style gothique au XIIe siècle a subi plusieurs transformations notamment au XVIe siècle comme le montrent les grandes fenêtres de style gothique flamboyant et l'absence de chapiteau en haut des colonnes.

La tour-clocher date du XVIIIe siècle, elle fut achevée en 1745 et s’élève à 35 mètres de hauteur. Endommagé pendant la Grande Guerre, le clocher fut doté d'un toit plus pentu qu’auparavant[2]. La nef, moins élevée que le chœur, n'a été voûtée qu'au XIXe siècle lors de la restauration de l'ensemble du bâtiment[3]. Le chœur s'élève sur trois niveaux : le premier doté d'une arcature romane aveugle, le deuxième est gothique, le troisième présente des lancettes accentuées.

Intérieur[modifier | modifier le code]

Il reste du mobilier ancien et des œuvres d'art de l'église classés monuments historiques au titre d'objets :

  • une statue de la Vierge à l'Enfant (hauteur : 1,17 m), en bois (fin du XVIIe siècle) ;
  • un tableau représentant le Reniement de saint Pierre (2,80 m x 1,35), huile sur toile (fin du XVIIe siècle) ;
  • une chaire à prêcher en bois (1756) ;
  • un confessionnal en bois (XVIIIe siècle).

Un bas-relief représentant une salamandre, emblème du roi de France François Ier.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbé Paul Decagny, Histoire de l'arrondissement de Péronne et de plusieurs localité circonvoisines, tome 1, Amiens, 1865, Société des Antiquaires de Picardie.
  • Hector Josse, Histoire de la ville de Bray-sur-Somme, Amiens, 1882, Mémoires de la Société des antiquaires de Picardie tome XXVII.
  • Philippe Seydoux, Églises de la Somme, Paris, Nouvelles Editions latines, 1973.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]