Église Saint-Mesmin de La Chapelle-Saint-Mesmin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Saint-Mesmin de La Chapelle-Saint-Mesmin
La Chapelle-Saint-Mesmin église Saint-Mesmin 1.jpg
Présentation
Type
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte du Centre-Val de Loire
voir sur la carte du Centre-Val de Loire
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Loiret
voir sur la carte du Loiret
Red pog.svg

L’église Saint-Mesmin est une église catholique française située à La Chapelle-Saint-Mesmin dans le département du Loiret en région Centre-Val de Loire[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

L'église est située dans le département français du Loiret et la région naturelle du Val de Loire, sur le territoire de la commune de La Chapelle-Saint-Mesmin, à proximité du sentier de grande randonnée 3.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église est construite aux XIe et XIIe siècles.

L'édifice est classé au titre des monuments historiques en 1862[1].

Description[modifier | modifier le code]

L’église Saint-Mesmin, bâtie à flanc de coteau au-dessus de la grotte dite du dragon, surplombe la Loire

Elle possède trois nefs et est construite selon le style pré-roman. Le portail en plein cintre est décoré de claveaux pentagonaux et losangés qui s'alternent les uns dans les autres en trois rangées. Placé en bordure de falaise, le mur du bas-côté sud est soutenu par des contreforts. On y devine l'emplacement de quelques fenêtres primitives. Le clocher a été rehaussé au cours du XIXe siècle. La nef comprend cinq travées et débouche sur un chœur surmonté d'une voute en berceau, formé d'une travée droite et d'une abside en cul-de-four. Les arches en plein cintre retombent sur des piliers rectangulaires. Les bas-côtés débouchent sur des absidioles également en cul-de-four.

La Vierge de bois doré qui se trouve dans l'absidiole sud est un don de Mademoiselle Raucourt, locataire du Château des Hauts au début du XIXe siècle.

La plupart des vitraux sont modernes et proviennent de l'atelier Gouffault (Orléans). Celui situé dans le bas-côté nord, représentant une Vierge d'Argent fut à l'origine, offert par la famille Talleyrand à Mgr félix Dupanloup qui la légua ensuite au petit séminaire de La Chapelle Saint-Mesmin. Les anciens du petit séminaire en firent don enfin à l'église.

L'orgue, instrument de type Romantique, est l'œuvre du facteur Ch. Anneessens d'Halluin dans le Nord. Il est réalisé en 1897 et comporte 19 jeux, 2 claviers de 56 touches et un pédalier de 27 touches. C'est madame Gramain, fille d'Ernest Pillon qui en fit don à l'église, mais la ville dut financer les frais d'aménagement de la tribune. Sur les conseils de François-Henri Houbart, l'instrument est restauré en 1977 par le facteur alsacien Paul Adam et inauguré en 1979 par Marie-Claire Alain. L'orgue est inscrit à l'inventaire supplémentaire par la Commission des orgues historiques[2],[3].

D'importants travaux de restauration de l'église ont été réalisés par la ville en 2012 et 2013[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Église Saint-Mesmin », notice no PA00098732, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Revue no 29 du Groupe d'histoire locale de La Chapelle Saint-Mesmin (2012).
  3. Monique Veillon, dépliant de présentation de l'église de La Chapelle-Saint-Mesmin
  4. http://www.ville-lachapellesaintmesmin.fr/dynamique/Ressource.aspx?idrubrique=55

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :