Église Saint-Martin de Vitré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Martin et Saint-Martin.
Église Saint-Martin de Vitré
Image illustrative de l'article Église Saint-Martin de Vitré
L'église Saint-Martin vue de la tour Saint-Laurent du château de Vitré
Présentation
Culte Catholique
Type Église
Rattachement Archidiocèse de Rennes, Dol et Saint-Malo
Début de la construction 15 novembre 1868 (1re pierre)
Fin des travaux 1895
Architecte Jacques et Henri Mellet
Style dominant Néoroman
Protection  Inscrit MH (2013)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Ville Vitré
Coordonnées 48° 07′ 25″ nord, 1° 12′ 23″ ouest[1]

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Martin de Vitré

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

(Voir situation sur carte : Ille-et-Vilaine)
Église Saint-Martin de Vitré

Saint-Martin de Vitré est une église paroissiale de Vitré affectée au culte catholique romain.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église est située dans le département français d'Ille-et-Vilaine, sur la commune de Vitré.

Histoire[modifier | modifier le code]

La paroisse Saint-Martin de Vitré[modifier | modifier le code]

Le seigneur du Chastelet (en Balazé) était aussi « seigneur fondateur et haut justicier de l'église parochiale [paroissiale] de Saint-Martin de Vitré »[2].

L'ancienne église et la tour du Vieux Saint-Martin[modifier | modifier le code]

Le Grand Saint-Martin[modifier | modifier le code]

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 2013[3],[4].

Architecture[modifier | modifier le code]

Extérieur[modifier | modifier le code]

Intérieur[modifier | modifier le code]

Peintures murales[modifier | modifier le code]

Vitraux[modifier | modifier le code]

Mobilier[modifier | modifier le code]

Les orgues[modifier | modifier le code]

Les grandes orgues[modifier | modifier le code]

Grandes-Orgues de l'église Saint-Martin de Vitré
Image illustrative de l'article Église Saint-Martin de Vitré
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Commune Vitré
Édifice Église Saint-Martin de Vitré
Latitude
Longitude
48° 07′ 25″ nord, 1° 12′ 21″ ouest
Facteurs
Construction Victor Gonzalez, 1941-1948
Caractéristiques
Jeux 42 jeux réels + 1 en extension
Claviers 3 + 1 pédalier

Les grandes orgues de l'église Saint-Martin de Vitré comptent 42 jeux réels et 1 jeu en extension répartis sur 3 claviers manuels de 56 notes et un pédalier de 32 notes. Juché sur une tribune occupant la première travée de la nef, l'instrument, de facture néoclassique, est l’œuvre de Victor Gonzalez. La construction, entreprise en 1941, a été grandement retardée par le second conflit mondial, les ouvriers étant réquisitionnés et la fourniture du chantier en matériaux de qualité fortement compromise[5].. La composition originelle, donnée par André Marchal, prévoyait 29 jeux mais la palette sonore sera enrichie au cours des travaux pour finalement en compter 35 lors de l'inauguration le 27 juin 1948. Après la guerre, l'organiste titulaire, l'abbé Maurice Brault, modifie la composition et poursuit l'accroissement de l'instrument en 1949, 1954, 1956 et 1972, ce avec le concours des manufactures Gonzalez, Hartmann, Wolf puis Sévère, les éléments originaux défectueux disparaissant progressivement[6].

I. Grand Orgue
Do1–Sol5
56 notes
II. Positif
Do1–Sol5
56 notes
III. Récit expressif
Do1–Sol5
56 notes
Pédale
Do1–Sol3
32 notes

Montre 16
Montre 8
Bourdon 8
Flûte conique 8
Prestant 4
Doublette 2
Plein-Jeu IV rangs
Bombarde 16
Trompette 8
Clairon 4

Principal 8
Bourdon 8
Prestant 4
Flûte à fuseau 4
Nazard 2 2/3
Quarte 2
Tierce 1 3/5
Larigot 1 1/3
Cymbale III rangs
Trompette 8
Cromorne 8

Quintaton 16
Flûte à cheminée 8
Salicional 8
Voix céleste 8
Cor de chamois 4
Cor de nuit 2
Sesquialtera II rangs
Plein-Jeu IV rangs
Cymbale II rangs
Bombarde 16
Trompette 8
Clairon 4
Hautbois 8 (Fa2)

Flûte 32
Contrebasse 16
Soubasse 16
Principal 8
Bourdon 8
Principal italien 4
Fourniture IV rangs
Bombarde 16
Trompette 8
Clairon 4

Accessoires :

  • Accouplements II/I, III/I, III/II
  • Tirasses I, II, III
  • Appels Anches Pédale, G.O., Positif, Récit
  • Introduction G.O.
  • Expression par bascule

La transmission des notes est mécanique (avec machine pneumatique au G.O.) et celle des jeux pneumatique. La console est retournée.

L'orgue de chœur[modifier | modifier le code]

Orgue de chœur de l'église Saint-Martin de Vitré
Image illustrative de l'article Église Saint-Martin de Vitré
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Commune Vitré
Édifice Église Saint-Martin de Vitré
Latitude
Longitude
48° 07′ 25″ nord, 1° 12′ 21″ ouest
Facteurs
Construction Louis Debierre, 1883
Caractéristiques
Jeux 13 dont 11 réels
Claviers 2 + 1 pédalier

L’orgue de chœur de l'église Saint-Martin de Vitré est un instrument de 13 jeux, dont 11 réels, répartis sur deux claviers de 56 notes et un pédalier de 30. Construit par la manufacture Debierre de Nantes en 1883, il est placé au fond du chœur, dans l'arcade plein-cintre centrale. La transmission est mécanique[7].

L'instrument est abrité par un buffet de Style néo-roman d'un étage porté par un haut soubassement. Horizontalement, le buffet est organisé de façon tripartite, présentant trois plates-faces de tuyaux (7/5/7). La console est retournée.

I. Grand-Orgue
Do1–Sol5
56 notes
II. Récit expressif
Do1–Sol5
56 notes
Pédale
Do1–Fa3
30 notes

Bourdon 16
Montre 8
Bourdon 8
Principal italien 4

Flûte 8
Gambe 8
Prestant 4
Nazard 2 2/3
Tierce 1 3/5
Plein jeu III rangs
Trompette 8

Soubasse 16 (emprunt G.O.)
Basse 8 (emprunt Montre G.O.)

Accessoires :

  • Accouplement II/I en 8 et 4
  • Tirasses I, II
  • Appel anches Récit
  • Trémolo G.O., Récit
  • Expression par bascule

Les cloches[modifier | modifier le code]

Le clocher de Saint-Martin de Vitré abrite cinq cloches provenant de la fonderie Bollée du Mans et datant de 1885. Le bourdon pèse 4 445 kg et sonne en sol2. Les quatre autres cloches donnent do3, ré3, mi3 et sol3.

Autres objets mobiliers[modifier | modifier le code]

Le maître-autel[modifier | modifier le code]

La chaire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Google Earth
  2. F. Duine, "Saint-Martin de Vitré : les généraux des paroisses bretonnes", 1907, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1454137/f31.image.r=Balaz%C3%A9?rk=1223182;0
  3. Arrêté d'inscription
  4. « Eglise Saint-Martin », notice no PA35000053, base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. Michel Cocheril, Les orgues en Bretagne, Collection Images du patrimoine, no 42, Éditions Ursa, Baillé, 1988, 32p., (ISBN 2-86934-010-9), p. 29.
  6. Sabine Morvezin, Orgues en Ille-et-Vilaine, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2006, 366p., (ISBN 2-7535-0153-X), p. 316-317.
  7. Sabine Morvézen, Orgues en Ille-et-Vilaine, Inventaire national des orgues, Presses universitaires de Rennes, Rennes, 2005, 358p., p. 318-319, (ISBN 2-7535-0153-X)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Arthur de La Borderie, Les paroisses de Vitré. Leur origine et leur organisation ancienne., in Association bretonne, 19e session tenue à Vitré en 1876, Saint-Brieuc, Imprimerie-litographie de L. Prud'homme, 1877, 605p., p. 97-158. Disponible sur Gallica.
  • Amédée Guillotin de Corson, Pouillé historique de l'archevêché de Rennes, vol. 1 à 6, t. VI, Rennes, Fougeray et Paris/René Haton, 1880-1886 (lire en ligne), p. 496-497Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Paul Banéat, Le Département d'Ille-et-Vilaine, vol. 1 à 4, t. IV, Rennes/Mayenne, Éditions Librairie moderne J. Larcher/Réédition Éditions régionales de l'Ouest, , 342 p. (ISBN 2-85554-067-4), p. 371-372 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Collectif, Le Patrimoine des Communes d'Ille-et-Vilaine, vol. 1 et 2, t. II, Paris, Éditions Flohic, (ISBN 2-84234-072-8)Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Daniel Pichot, Valérie Lagier et Gwenolé Allain, Vitré. Histoire et patrimoine d'une ville., Vitré, Ville de vitré, , 295 p. (ISBN 2-84833-173-9), p. 245-247Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Philippe Bonnet, « Jacques, Jules et Henri Mellet, bâtisseurs d’églises », Mémoires de la Société d’histoire et d’archéologie de Bretagne, t. LXXXIV,‎ , p. 407–441.Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Sabine Morvézen (dir.), Orgues en Ille-et-Vilaine : Inventaire national des orgues, Rennes, Presses universitaires de Rennes, , 358 p. (ISBN 2-7535-0153-X), p. 316-319Document utilisé pour la rédaction de l’article