Église Saint-Martin de Nieppe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Église Saint-Martin de Nieppe
De Sint-Maartenskerk in Niepkerke.jpg
L'église Saint-Martin de Nieppe.
Présentation
Type
Diocèse
Style
Architecte
Raoul et Daniel Brandon
Construction
Religion
Localisation
Adresse
Coordonnées

L'église Saint-Martin de Nieppe est une église située rue d'Armentières, dans le centre-ville de Nieppe, commune du département du Nord en région Hauts-de-France.

Ce site est desservi par la lignes de bus 108, 109 et 113 du réseau Arc en Ciel (arrêt "Château").

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église de Nieppe est dédiée à saint Martin et ce choix ne fut pas sans raison. En effet, saint Martin est connu comme étant un grand évangélisateur des Flandres ; de plus, le prieuré bénédictin de Nieppe (fondé en 1084) était un "fils" de l’abbaye de Marmoutier, fondée par le saint lui-même. Construite au XIIIe siècle, elle fut, par deux fois, détruite ou gravement endommagée : incendiée lors de la révolte des gueux en 1568 et bombardée lors de la Première Guerre mondiale.

Lors de la Révolution française, les Nieppois, non opposés à des réformes, étaient, de manière générale, hostiles aux déchristianisation, dont l'imposition de la constitution civile du clergé et le pillage de l'église, ce qui valut à la population la sévérité du représentant en mission.

En 1801, le concordat apaisa ces tensions et plaça l’église, qui était sous l'égide flamande du diocèse d'Ypres, sous l'autorité de l'archidiocèse de Cambrai.

Description[modifier | modifier le code]

Après la Première Guerre mondiale, les frères Brandon[1], Raoul et Daniel, architectes, sont en charge de la reconstruction d'une église de style néo-gothique qui doit plus particulièrement son inspiration à Raoul Brandon[2].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Intérieur[modifier | modifier le code]

Statue de la Vierge Marie[modifier | modifier le code]

La chapelle latérale gauche est dédiée à la Vierge Marie dont la statue, une vierge au sceptre, date du XVIIIe siècle[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]