Église Saint-Martin-de-Jussan de Tresques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église Saint-Martin-de-Jussan
de Tresques
Image illustrative de l’article Église Saint-Martin-de-Jussan de Tresques
Présentation
Culte catholique
Type Église
Rattachement Diocèse de Nîmes
Début de la construction XIIe siècle
Style dominant Art roman languedocien
Protection Logo monument historique Classé MH (1982)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gard
Ville Tresques
Coordonnées 44° 06′ 49″ nord, 4° 35′ 22″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Martin-de-Jussan de Tresques
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
(Voir situation sur carte : région Occitanie)
Église Saint-Martin-de-Jussan de Tresques
Géolocalisation sur la carte : Gard
(Voir situation sur carte : Gard)
Église Saint-Martin-de-Jussan de Tresques

L'église Saint-Martin-de-Jussan est une église romane, devenue chapelle, située à Tresques dans le département français du Gard en région Occitanie.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'ancienne église paroissiale, devenue simple chapelle[1], se dresse au milieu des vignes, à 1 km au nord du village de Tresques, près de la route D409.

La façade méridionale.

Historique[modifier | modifier le code]

Tresques est mentionné en 1060 sous le nom de Castrum quod vocatur Trescas dans le cartulaire de la cathédrale de Nîmes[2]. Il apparaît ensuite sous les noms de Castrum de Treschas en 1121 et de Locus de Tressis en 1384[2].

Tresques faisait partie de la viguerie de Bagnols et du diocèse d'Uzès[2].

L'église Saint-Martin-de-Jussan a été construite au XIe siècle et décorée au XIIe siècle[3].

Elle abrite le tombeau des comtes de Vogüé à partir de 1839[3].

Propriété de la commune depuis 1976[3], elle fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le [1].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le clocheton.

Le chevet roman lombard[modifier | modifier le code]

L'église, couverte de lauzes, possède un beau chevet de style roman lombard à abside unique.

Cette abside semi-circulaire, édifiée en pierre de taille assemblée en appareil irrégulier, repose sur un puissant soubassement et présente une décoration de bandes lombardes composées de lésènes et d'arcatures groupées par trois.

L'abside est percée d'une fenêtre absidiale unique, à simple ébrasement.

La nef[modifier | modifier le code]

La façade méridionale, soutenue par trois puissants contreforts de hauteurs inégales, est percée d'une porte en plein cintre à simple ébrasement et de deux baies, cintrées elles aussi et placées à des hauteurs différentes.

Le pignon est percé d'une baie cintrée à double ébrasement.

Le clocheton[modifier | modifier le code]

La toiture de lauzes est surmontée d'un élégant clocheton carré à quatre baies campanaires, sommé d'un toit de lauzes à flèche pyramidale.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Notice no PA00103246, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a b et c Eugène Germer-Durand, Dictionnaire topographique du département du Gard, Imprimerie impériale, Paris, 1868, p. 248.
  3. a b et c Pierre gravée apposée sur le mur d'enceinte de l'église