Église Saint-Leubais de Sennevières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Église Saint-Leubais de Sennevières
Sennevières église.jpg
L'église Saint-Leubais.
Présentation
Type
Destination initiale
Destination actuelle
Diocèse
Paroisse
Paroisse Sainte-Monégonde-en-Lochois (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Style
Construction
XIe siècle, XIIe siècle
Religion
Propriétaire
commune
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Rue du LavoirVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Centre-Val de Loire
voir sur la carte du Centre-Val de Loire
Red pog.svg
Localisation sur la carte de l’Indre-et-Loire
voir sur la carte de l’Indre-et-Loire
Red pog.svg

L’église Saint-Leubais de Sennevières est un édifice religieux, dédié au culte catholique, situé sur la commune française de Sennevières, dans le département d’Indre-et-Loire.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Leubais est construite dans le centre du bourg de Sennevières, en bordure de la D 89. Sa façade est tournée vers le sud-ouest, son chœur vers le nord-est.

Historique[modifier | modifier le code]

Mentionnée dans une charte de 1173, l'église Saint-Leubais de Sennevières occupe peut-être l'emplacement du prieuré primitif fondé par Ursus (Ours) de Cahors au VIe siècle et que cite Grégoire de Tours. L'appareil dont est constitué une partie de la nef peut être daté du XIe siècle. Une porte percée dans le mur gouttereau nord, le chœur sur plan carré supportant le clocher et l'abside voûtée en cul-de-four sont du XIIe siècle. La flèche du clocher, pour sa part, est refaite en 1931 à l'identique[2].

L'église est inscrite au titre des monuments historiques le [1]

Architecture et décor[modifier | modifier le code]

Détail de l'appareil de la nef.

La nef est construite en petit appareil ; des contreforts plaqués, rajoutés ultérieurement, épaulent les murs gouttereaux. Une baie murée dans le mur nord est peut-être contemporaine de la phase primitive de construction. D'autres baies sont éclairent la nef mais elle sont plus récentes que cette dernière[3]. Toutes ces baies ainsi que les portes ménagées dans le mur nord et la façade ouest sont en plein plein cintre. La nef est prolongé par un chœur sur plan carré, moins large et qui supporte le clocher. L'abside de même largeur que le chœur, éclairée par une seule fenêtre au chevet, termine l'édifice[2],[3].

Les vitraux sont issus de l'atelier Fournier-Clément à Tours[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Notice no PA00098110, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. a et b Couderc 1987, p. 795.
  3. a et b Ranjard 1949, p. 649.
  4. Jean-Luc Flohic (dir.), Patrimoine des communes de France, t. 2, Flohic, , 1406 p. (ISBN 2-84234-115-5), p. 863.

Pour en savoir plus[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Mary Couderc (dir.), Dictionnaire des communes de Touraine, Chambray-lès-Tours, CLD, , 967 p. (ISBN 2-85443-136-7).
  • Robert Ranjard, La Touraine archéologique : guide du touriste en Indre-et-Loire, Mayenne, Imprimerie de la Manutention, (réimpr. 1986), 3e éd., 733 p. (ISBN 2-85554-017-8).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]