Église Saint-Julien de Courville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Julien.

Église Saint-Julien
Image illustrative de l’article Église Saint-Julien de Courville
Chevet et flanc nord de l'église Saint-Julien.
Présentation
Culte Catholique
Type Église
Rattachement Archidiocèse de Reims
Début de la construction XIe siècle
Fin des travaux début du XIIIe siècle
Style dominant Roman et Gothique
Protection Logo monument historique Classé MH (1920)
Géographie
Pays France
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Ville Courville
Coordonnées 49° 16′ 07″ nord, 3° 41′ 52″ est

Géolocalisation sur la carte : Marne

(Voir situation sur carte : Marne)
Église Saint-Julien

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Julien

L'église Saint-Julien est une église catholique située à Courville, en France[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église est située dans le département français de la Marne, sur la commune de Courville.

Historique[modifier | modifier le code]

Photo de l'intérieur de l'église
Nef de l'église, avec vue sur le chœur

L'église fut construite entre les XIe et XIIIe siècles. Des deux étages de sa nef, le premier, de style roman, date du XIe et le second, de style gothique, du XIIIe. Ce deuxième étage constituait la chapelle des archevêques de Reims, au château desquels elle était reliée par une passerelle. Initialement située au-dessus du narthex, cette chapelle fut agrandie au XVe sur les deux premières travées de la nef [2].

L'église subit de graves dommages pendant la Première Guerre mondiale, en particulier à cause de l'explosion du château, provoquée en 1918 par les troupes allemandes[3].

L'édifice fut classé au titre des monuments historiques en 1920[1].

Description[modifier | modifier le code]

L'église est surmontée d'une haute tour romane. La partie la plus ancienne est la nef étayée par des demi-colonnes appareillées ; la nef est de deux niveaux de grandes arcades surmontées de fenêtres hautes. Actuellement elle est couverte par une voûte de 1895 qui a remplacé un plafond en bois.

À l'intérieur se trouvent des chapiteaux romans d'une grande variété, palmes, palmettes et entrelacs, fleurs ouvertes, cercles entrelacés, torsades en colliers, mais aussi des scènes comme Jonas et la baleine. Il y a un retable de style gothique flamboyant[4].

Les vitraux sont plus modernes, réalisés par l'atelier Simon-Marq et Auguste Labouret[4]. En 1895, la famille de Bracquemont, alors propriétaire du château, fit don à l'église de deux verrières, représentant d'une part Saint Adrien et d'autre part Saint Stanislas de Kostka. À cause des dégradations subies par l'église pendant la guerre, seule la deuxième, qui a été restaurée en 1922, existe encore aujourd'hui[3].

Mobilier[modifier | modifier le code]

En l'église se trouvent aussi un retable classé[5] du XVe siècle, un calvaire polychrome classé[6] entouré de la Vierge et saint Jean du XVIe siècle. Un tableau représentant la crucifixion sur bois est classé[7], il date de la fin du XVIe siècle.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]