Église Saint-Jean de Lacalm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Église Saint-Jean
Présentation
Type
Construction
XIXe
Propriétaire
Commune
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de Midi-Pyrénées
voir sur la carte de Midi-Pyrénées
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Tarn
voir sur la carte du Tarn
Red pog.svg

L'église Saint-Jean est une église située sur la commune du Fraysse dans le département français du Tarn en région Midi-Pyrénées.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église est située sur la commune du Fraysse, dans le département français du Tarn.

Description[modifier | modifier le code]

La longueur du vaisseau est de 20 m, sa largeur de 6,20 m et sa hauteur de 7 m.

Les chapelles ont 3,90 m de long sur 3 m de large ; le clocher avec la flèche une hauteur totale de 18,90 m.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1826, Monsieur Lacroux, un gros propriétaire de Lacalm, fait construire sur ses deniers une chapelle approuvée par l'Archevêché.

En 1831, cinq propriétaires mécènes - Messieurs Lacroux, Puech, Roques, Puech et Guiraud s'associent pour édifier une véritable église.

Le 13 septembre 1832, l'église est cédée à l'Archevêché d'Albi.

Le 30 novembre 1832, à la suite de la constatation de malfaçons, l'Archevêque place d'autorité l'église de Saint-Jean sous la responsabilité de la paroisse de Lacalm.

En 1857, l'église, mal construite, menace de s'effondrer.

Trois ans plus tard, une nouvelle église est construite sur l'emplacement de l'église détruite. L'achèvement du clocher durera plusieurs années.

Le 19 octobre 1959, les boiseries sont classées au répertoire des Monuments historiques.

Mobilier[modifier | modifier le code]

Remarquables boiseries sculptées de Pierre Laclau[1]. On dénombre une tribune, un baptistère, trois autels, trois retables, un appui de communion, un confessionnal, un lutrin, une chaire[2]. L'ensemble fait l'objet d'un classement aux Monuments historiques le 19 octobre 1959. Celui-ci permet d’effectuer des travaux d’entretien et de restauration de 1985 à 1995.

Particularité[modifier | modifier le code]

L’ensemble de ces boiseries concentrées dans un espace réduit fournit une acoustique exceptionnelle favorable aux concerts de musique de chambre et médiévale.

Références[modifier | modifier le code]