Église Saint-Jean-Bosco de Dijon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Jean-Bosco et Don Bosco (homonymie).
Église
Saint-Jean-Bosco
de Dijon
Image illustrative de l'article Église Saint-Jean-Bosco de Dijon
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église
Rattachement Archidiocèse de Dijon
Style dominant Architecture moderne
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Ville Dijon
Coordonnées 47° 20′ 35″ nord, 5° 02′ 29″ est

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
ÉgliseSaint-Jean-Bosco de Dijon

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
ÉgliseSaint-Jean-Bosco de Dijon

Géolocalisation sur la carte : Dijon

(Voir situation sur carte : Dijon)
ÉgliseSaint-Jean-Bosco de Dijon

L’église Saint-Jean-Bosco de Dijon est située 5, rue Charles-Mocquery, dans le nord-est de la ville de Dijon, dans le département français de la Côte-d'Or, en Bourgogne-Franche-Comté. Elle dépend de la paroisse du Sacré-Cœur - Saint-Jean-Bosco.

Cette église est placée sous l’invocation de Jean Bosco (1815-1888) canonisé sous le nom de saint Jean Bosco, un prêtre italien (souvent appelé « Don Bosco » selon l’usage de ce pays) qui se consacra aux jeunes, aux orphelins.

Historique[modifier | modifier le code]

Une première chapelle en bois est construite en 1951 dans le quartier récent des Varennes, avec le concours des habitants et de séminaristes[1].

La chapelle actuelle, en pierres, est édifiée en 1960 par le père Tattevin, qui offre une statue de saint Jean Bosco provenant de l'église paroissiale du Sacré-Cœur. Elle est consacrée le 29 janvier 1962. Les vitraux sont ajoutés la même année[1].

Description de l’édifice[modifier | modifier le code]

D’architecture moderne, l’église possède une large nef unique, et une tribune. Elle a une capacité de 400 personnes. Elle est pourvue d'une crypte et d'un baptistère extérieur[2].

Son clocher n'a pas de cloche, il diffuse le son provenant de quatre haut-parleurs[3]. Le 9 mars 2012, il accueille quatre émetteurs de l'opérateur de téléphonie mobile Free, émettant à 19 mètres de hauteur respectivement sur 900, 945, 1 955 et 2 145 Mhz[4]. Cette installation est dénoncée par des associations de quartier, qui y voient un risque en particulier pour une crèche proche, et qui demandent des explications à la ville et à l'archevêché[5].

Église paroissiale[modifier | modifier le code]

D'abord rattachée à la paroisse du Sacré-Cœur, cette chapelle est ensuite rattachée à la paroisse Saint-Joseph. Puis elle est érigée en église paroissiale. Son premier curé est le père Gilles.

En 2007, le diocèse est réorganisé en 61 paroisses réparties en 11 doyennés[6]. L'église devient dès lors l'un des trois lieux de culte de la paroisse « Sacré-Cœur - Saint-Jean-Bosco » au sein du doyenné « Nord-Est de Dijon »[7],[8]

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Historique », sur le site de l'église Saint-Jean-Bosco (consulté le 23 octobre 2013).
  2. « Caractéristiques », sur le site de l'église Saint-Jean-Bosco (consulté le 23 octobre 2013).
  3. « Visite », sur le site de l'église Saint-Jean-Bosco (consulté le 23 octobre 2013).
  4. Agence nationale des fréquences, « Liste des accords des stations Free Mobile », sur https://lafibre.info, La Fibre, (consulté le 24 octobre 2013).
  5. Frédéric Joly, « Les antennes-relais continuent d’inquiéter », Le Bien public, no 19,‎ (lire en ligne).
  6. « Page d'accueil », sur le site de l'archidiocèse de Dijon (consulté le 23 octobre 2013).
  7. « Carte des Doyennés et Paroisses », sur le site de l'archidiocèse de Dijon (consulté le 23 octobre 2013).
  8. « Les lieux de culte », sur le site de la paroisse du Sacré-Cœur - Saint-Jean-Bosco (consulté le 23 octobre 2013).