Église Saint-Henri du Creusot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église Saint-Henri
Image illustrative de l’article Église Saint-Henri du Creusot
Vue de l'église Saint-Henri
Présentation
Culte Catholicisme
Début de la construction 1882
Fin des travaux 1883
Architecte Forien et Duvillard
Style dominant Architecture néogothique
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Ville Le Creusot
Coordonnées 46° 47′ 48″ nord, 4° 25′ 19″ est
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne
(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Église Saint-Henri
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Henri

L'église Saint-Henri est une église catholique de style néogothique située au Creusot, en Saône-et-Loire (France). Elle possède un carillon classé aux monuments historiques.

Historique[modifier | modifier le code]

La construction de l'église, à la demande d'Henri Schneider, a débuté en 1882[1] et a été achevée en 1883[2]. Elle a été menée par les architectes Forien et Duvillard, architectes de la société Schneider et Cie[3]. L'église a été placée sous le patronage de saint Henri. En 1902 l'église a été dotée d'un orgue[2].

Architecture[modifier | modifier le code]

L'église est construite dans le style néogothique en suivant un plan en croix latine[2]. La pierre employée est le granit[2]. L'édifice possède deux hautes tours clocher, surmontées par deux flèches octogonales [2]. Les toitures sont recouvertes d'ardoises[3].

Vitraux[modifier | modifier le code]

Les vitraux datent de 1890. Ils ont été peints par Joseph Besnard maître verrier de Chalon-sur-Saône[3],[2]. Saint-Eloi, le patron des forgerons, y a été représenté sous les traits d'Henri Schneider, ainsi que Sainte-Barbe, patronne des mineurs, sous les traits de son épouse.

Orgue[modifier | modifier le code]

L'orgue a été construit en 1902 par Charles Didier Van Caster, facteur d'orgues à Nancy.

Il comprend deux claviers de 56 notes (grand-orgue et récit expressif) et un pédalier de 30 notes.

Carillon[modifier | modifier le code]

Le carillon datant 1883 et situé dans la tour nord[2], est classé MH depuis 1994[4]. Les cloches ont été fondues par Crouzet Hildebrand[5].

Il est composé de 25 cloches[6], ce qui fait de Saint-Henri du Creusot l'église la mieux pourvue en cloches du diocèse d'Autun[7]. Quatre sont de volée et peuvent également se balancer pour sonner les offices[8]. La plus aiguë avait disparu, mais a été rajoutée lors de la restauration de l'instrument qui a eu lieu en 2013, et durant laquelle la tringlerie et les anciennes frappes ont été changés pour de vrais battants de carillons[9].

Le clavier possède la particularité d'avoir des touches en forme de manches de brouettes qui étaient frappées avec des petits maillets en bois appelées "Clipotiaux"[8]. Cette particularité le rend unique en France[9] car sur d'autres carillons ces maillets étaient traditionnellement utilisés pour jouer directement sur les cloches[10]. Ils ne sont toutefois plus utilisés depuis la restauration de 2013[8].

C'est le seul carillon classé instrument de musique par la fédération mondiale du carillon dans le département de Saône-et-Loire[9].

Galerie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Un héritage reçu des Schneider, publié le 27/09/2013, sur le site du JSL
  2. a b c d e f et g [PDF]L’église Saint-Henri, Le Creusot sur www.pastourisme71.com, consulté le 22/09/2014
  3. a b et c [PDF]Église Paroissiale de Saint-Henri sur www.culture.gouv.fr (Mérimée), consulté le 24/09/2014
  4. Saint-Henri Orgue et carillon de l’église ont résonné dimanche, publié le 25/09/2014 sur le site du JSL.
  5. Carillon, église Saint-Henri : Notice no PM71000853, base Palissy, ministère français de la Culture
  6. saint-Henri Le carillon de l’église a résonné à merveille, publié le 10/05/2014 sur le site du JSL.
  7. Devant la cathédrale Saint-Vincent de Mâcon et l'église Saint-Martin de Romenay, elles aussi dotées d'un carillon et totalisant neuf cloches chacune. Source : « Fêlé de cloches ! Entretien avec le père Christophe Lagrange, correspondant de la Société française de campanologie pour la Saône-et-Loire », article de Frédéric Lafarge paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 190 de juin 2017, pages 17 à 21.
  8. a b et c Carillon de l’église St Henri restauré - Journées du patrimoine 2013, Doyenné du Creusot, Montchanin, publié le 27 septembre 2013, consulté le 22/09/2014.
  9. a b et c Le Creusot MAG no 144, à lire en ligne Le Creusot MAG, (bimestriel de la Ville du Creusot) no 144 novembre/décembre 2013
  10. Les carillons - En savoir plus sur beffrois.com, consulté le 22/09/2014