Église Saint-Gilles d'Étampes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église Saint-Gilles
Image illustrative de l’article Église Saint-Gilles d'Étampes
Présentation
Culte Catholique
Type Église paroissiale
Rattachement Diocèse d'Évry-Corbeil-Essonnes
Début de la construction XIIIe siècle
Fin des travaux XVIe siècle
Style dominant Roman
Protection Logo monument historique Classé MH (1970)
Géographie
Pays France
Région Île-de-France
Département Essonne
Ville Étampes
Coordonnées 48° 25′ 56″ nord, 2° 09′ 13″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Gilles

L'église Saint-Gilles est une église paroissiale de culte catholique, dédiée à saint Gilles, située dans la commune française d'Étampes et le département de l'Essonne.

Situation[modifier | modifier le code]

Localisation de l'église Saint-Gilles dans l'Essonne.
Église Saint-Gilles
Voir l’image vierge
Localisation de l'église Saint-Gilles dans l'Essonne.

L'église Saint-Gilles est implantée au centre de la place du même nom à quelques centaines de mètres du centre-ville d'Étampes, en bordure de l'ancien tracé de la route nationale 20 de Paris à Orléans.

Historique[modifier | modifier le code]

Une première église est construite en 1123 lors de la création de la place accueillant le marché au blé institué par Louis VI le Gros, afin d'établir un lien entre les parties nord et sud de la commune d’Étampes[1].

Au XIIIe siècle, une nouvelle église est construite dont subsistent le vaisseau, les piliers d'entrée et les piles du transept. À la fin de ce siècle sont ajoutés le clocher qui supporte la tour de croisée dans un style roman. Au XVe siècle, le chœur est reconstruit avec un chevet plat dans un style gothique flamboyant. En 1547 sont ajoutés les collatéraux et chapelles latérales, les clefs de voûte sculptées[2].

Le , le quartier est bombardé par les alliés. Une grande partie de l'église doit être reconstruite[1].

Le , l'église est classée aux monuments historiques[3].

Description[modifier | modifier le code]

L'église est construite en grès et calcaire sur un plan en croix latine à trois vaisseaux sur un axe nord-est sud-ouest. Le clocher et la partie basse de la nef ont été construits au XIIIe siècle dans un style roman. Au XVe siècle furent ajoutés le chevet, le chœur et les bras du transept dans un style gothique flamboyant avec des voûtes à croisée d'ogives quadripartites. En 1596 furent ajoutées des fresques sur le berceau de la nef représentant sur un fond semé de fleurs de lys couronnées et d'initiales « H » et « L », le roi Louis IX sous les traits d'Henri III, Saint Michel, Saint Jean-Baptiste, Saint Vincent, Saint Jean et une croix de Malte[4]. Les toits et le clocher sont fermés par des bâtières.

La cloche dite Marie-Flore fut fondue en bronze en 1850, les fonts baptismaux en fonte dorée complètent le riche mobilier de l'église.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Monique Chatenet, Julia Fritsch (dir.), Dominique Hervier (dir.) et al., Étampes un canton entre Beauce et Hurepoix, coll. « Cahiers du patrimoine » (no 56), 312 p. (ISBN 9782858223015, OCLC 42933725) (Jean-Marie Pérouse de Montclos, L'église Saint-Gilles d'Étampes, p. 126-131)
  • Anne Prache, Île-de-France romane, La Pierre-Qui-Vire, Zodiaque, coll. « Nuit des temps » (no 60), , 490 p. (ISBN 2-736-90105-3), p. 271-272

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Guillaume Billet, Benjamin Bonnefoy, Patrick de Wever, Alexandra Houssaye, Didier Merle, Promenade géologique à Étampes, éditions Bitopoe, , p. 24.
  2. L'église Saint-Gilles d'Étampes sur le site topic-topos.com Consulté le 24/08/2008.
  3. « Eglise Saint-Gilles », notice no PA00087894, base Mérimée, ministère français de la Culture Consulté le 24/08/2008.
  4. Lambris décorés sur le site topic-topos.com Consulté le 24/08/2008.
  5. Ce grès laisse voir, par temps de soleil, de minuscules points brillants qui correspondent aux facettes de grains de quartz qui le constituent.