Église Saint-Géry de Brie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église Saint-Géry de Brie
Image illustrative de l’article Église Saint-Géry de Brie
Présentation
Culte catholique
Type église paroissiale
Début de la construction 1930
Fin des travaux 1932
Architecte Jacques Debat-Ponsan
Style dominant Art déco
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Province Picardie Picardie
Région Hauts-de-France
Département Somme
Ville Brie
Coordonnées 49° 52′ 37″ nord, 2° 55′ 56″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Géry de Brie
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Église Saint-Géry de Brie
Géolocalisation sur la carte : Somme
(Voir situation sur carte : Somme)
Église Saint-Géry de Brie

L'église Saint-Géry de Brie est située dans le village de Brie, dans l'est du département de la Somme, non loin de Péronne.

Historique[modifier | modifier le code]

L'église précédente de Brie a été totalement détruite, jusqu'aux fondations, au cours de la Première Guerre mondiale et déclarée non réutilisable en 1919.

C'est à l'architecte Jacques Debat-Ponsan que fut confié le soin de reconstruire une église totalement nouvelle de 1930 à 1932 ; le traitement des abords et le mur de soutènement furent réalisés en 1933[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Extérieur[modifier | modifier le code]

Jacques Debat-Ponsan conçut un édifice d'avant-garde dans la filiation de l'église Notre-Dame du Raincy des Frères Perret de 1922. La construction est en béton armé.

Le revêtement des façades fut réalisé en dalles de Comblanchien, fixées par des agrafes en cuivre au voile en béton. Les terrasses à trois niveaux sont séparées par des claustras géométriques. Le clocher s'ouvre sur un porche d'entrée tandis que, dans sa partie supérieure, les abat-sons sont en dalles de béton horizontales, surmontés d'une horloge et d'un lanternon[1].

Intérieur[modifier | modifier le code]

Le revêtement des murs intérieurs est en hourdis de brique creuse, assurant l'isolation thermique et phonique. Le décor date des années 1931-1932 : Marcel Sueur réalisa le maître-autel en dalles de pierre de Comblanchien, les autels, les fonts baptismaux ; le mobilier fut l'œuvre de Gustave Tattegrain d'Amiens : chaire à prêcher, confessionnal... Les verrières détruites en 1940 et 1944 furent remises en état après la Seconde Guerre mondiale en verre cathédrale non teinté[2].

Photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]