Église Saint-Firmin de Saint-Firmin-lès-Crotoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Église Saint-Firmin
Image illustrative de l’article Église Saint-Firmin de Saint-Firmin-lès-Crotoy
Présentation
Culte catholique
Type église paroissiale
Rattachement Diocèse d'Amiens
Style dominant néo-gothique
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Province Picardie Picardie
Région Hauts-de-France
Département Somme
Ville Amiens
Coordonnées 50° 13′ 00″ nord, 1° 37′ 33″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Firmin de Saint-Firmin-lès-Crotoy
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Église Saint-Firmin de Saint-Firmin-lès-Crotoy
Géolocalisation sur la carte : Somme
(Voir situation sur carte : Somme)
Église Saint-Firmin de Saint-Firmin-lès-Crotoy

L'église Saint-Firmin est une église située à Saint-Firmin-lès-Crotoy, hameau de la commune du Crotoy dans le département de la Somme, en Baie de Somme.

Historique[modifier | modifier le code]

L'église en juillet 1850.

L'église de Saint-Firmin-lès-Crotoy (autrefois de Berteaucourt-lès-Rue) est mentionnée pour la première fois dans une charte de 1197 présente dans les cartulaires du chapitre de la cathédrale d’Amiens[1] :

« En outre, notre église [la cathédrale] possède des cures et des droits d'imposition sur les prêtres dans l'église de Berteaucourt, près de Rue, et dans les églises de Mayocq, de Tourmont, de Nampont, ainsi que dans les églises de Mautort, de Stelle, et dans ses dépendances [les églises qui dépendent d'elle] ; dans les églises de Villers-Bocage, de Bus, de Morlancourt, de Berbicres et de Blangy ; dans les églises de Cilli, de Vaux, près de Montdidier ; dans les églises de Cottenchy, de Pavery et de Maisnières[2]. »

Une aquarelle de 1850, œuvre d'Oswald Macqueron en dépôt à la bibliothèque d'Abbeville, montre l'église avec son ancienne nef[3].

L'église Saint-Firmin a été remaniée en profondeur à la fin du XIXe siècle. La nef aux ouvertures romanes a été reconstruite en brique dans le style néo-gothique et la toiture mise au niveau de celle du chœur[4].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La massive tour-clocher surmontée d'un beffroi à bulbe et le chœur ont été bâtis en grès. D'ailleurs, le clocher constitue la partie la plus ancienne de l'édifice puisque la tour de grès (tout comme au chef-lieu) date probablement du XVIe siècle. La cloche qu'il renferme a été fondue en 1519. Les vitraux ont été réalisés dans les années 1870, l'un d'entre eux est un don du maire de l'époque, Vasseur-Delong[Note 1], comme en témoigne l'inscription en bas du vitrail.

L'édifice actuel a été restauré essentiellement en brique pour la partie primitive autrefois en craie[Note 2].

L'église conserve un mobilier cultuel traditionnel : maître-autel en bois avec panneaux sculptés, autels secondaires, chaire à prêcher, fonts baptismaux en pierre... ainsi que des pierres tombales du XVIIIe siècle.

Photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Maire en 1870, voir Liste des maires du Crotoy.
  2. Comme l'atteste l'aquarelle d'Oswald Macqueron de 1850.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Prarond 1884, p. 525.
  2. « Habet etiam ecclesia nostra personatus et impositiones, sacerdotum in ecclesia de Bertoucort juxta Ruam, et in ecclesia de Maioch, de Tormunt, de Nempont, in ecclesiam etiam de Mautort, de Stella et appenditiis ejus ; in ecclesia de Vileirs de Boschagio, de Bus, de Morlaincort, de Berbicres et Blangi ; in ecclesia de Cilli, de Waus juxta Mondisderium ; in ecclesia de Costenci et de Paveri et de Mainieres. »

    — Thibault d'Heilly, Marie Roze 1905, p. 130

  3. « L'église de Saint-Firmin en 1850, fonds Macqueron, bibliothèque d'Abbeville. »
  4. « Photos de l'église, d'un puits en pain de sucre... ».