Aller au contenu

Église Saint-Edern de Lannédern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Église Saint-Edern de Lannédern
Le portail de l'église Saint-Edern
Présentation
Type
Diocèse
Paroisse
Paroisse Sainte-Anne-Chateaulin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Religion
Propriétaire
Commune
Patrimonialité
Localisation
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte du Finistère
voir sur la carte du Finistère
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France

L’enclos paroissial de Lannédern se distingue par la qualité architecturale de ses éléments. Il a été classé monument historique par arrêté du [1].

  • L’enclos paroissial
  • L’église porte le nom du Saint éponyme de la paroisse, Edern.
  • Le clocher, sommé d’un clocheton est daté de 1606.
  • Le porche (1662) de très belle facture, est considéré par Waquet (art breton) comme faisant partie des 26 grands porches classiques du diocèse de Quimper et Léon[2].
  • L’ossuaire, au Sud-Ouest de l’église affiche une harmonieuse façade en grand appareillage de granit. Elle est percée d’une porte de style Renaissance et de quatre baies en plein cintre coiffées de putti, et encadrées de bas reliefs aux têtes de mort.
  • Le calvaire du cimetière, que Couffon date du XVIIe siècle, porte à mi-fût la statue de Saint Edern sur son cerf.

Appréciation historique[modifier | modifier le code]

L’écrivain Anatole Le Braz, lors d’une visite à Lannédern notait ceci :

« Dans les multiples représentations qui ont été faites du Saint personnage (Edern), le cerf figure avec honneur. Ils ont même leur place, l’un portant l’autre, à l’arbre de la Croix, immédiatement au-dessous de la Vierge et de Jean, bien au-dessus (?) de l’Apôtre Pierre et de Marie de Magdala, dans le beau calvaire du XVIIe siècle qui se dresse devant l’église.
Edern y apparaît, le visage enfoncé dans un capuce de moine, un livre dans sa droite, un bâton dans sa gauche …
L’ensemble, comme sculpture, est d’un art très sobre, plein de vigueur et de naturel ».

Objets remarquables[modifier | modifier le code]

François Lapous réalise pour l'église Saint-Edern de Lannédern une croix de procession en argent portant une inscription sur le pied « FET LE JOUR 19 D » ainsi que les armes de la famille de Legormel « seigneurs des Touralles en Larm'abern » (dédicace au-dessus de l'écusson). L'une des clochettes, à gauche du Christ, a été volée en 1972. La croix fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le [3].

Autres objets :

  • Quelques belles statues anciennes dont celles de Saint Edern chevauchant son légendaire cerf, et d’une Piéta en granit.
  • Tombeau de Saint Edern (XIVe siècle) ;
  • Retable du Rosaire dont le tableau central porte la signature de Y. Quintin ainsi qu’une date : 1660.

Illustrations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA00090060, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Pencran (1553), Guipavas (1553), Landivisiau (1554), Daoulas (1556), Braspart (1581-1592), Lanhouarneau (1582), Pleyben (1588-1591), Goulven (1598), Saint Thégonnec (1599), Bodilis (1601), Landerneau (1604), Guimiliau (1606), Plouédern (1609), le Tréhou (1610), Trémaouezan (1610), Guiclan (1615), Rosnoen (1620), Plomodiern (1624), Gouesnou (1642), Commana (1645), Lannédern (1666), Locmélar (1664), Ploudiry (1665), Pleyber Christ (1667), Beuzec Cap Sizun (1670), Plabennec (1674).
  3. Notice no PM29000448, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]