Église Saint-Christophe de Montferrand-du-Périgord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Christophe.
Église Saint-Christophe de Montferrand-du-Périgord
Image illustrative de l'article Église Saint-Christophe de Montferrand-du-Périgord
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église
Protection Logo monument historique Classé MH (2001)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Ville Montferrand-du-Périgord
Coordonnées 44° 44′ 45,7″ nord, 0° 51′ 33,9″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Christophe de Montferrand-du-Périgord

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

(Voir situation sur carte : Dordogne)
Église Saint-Christophe de Montferrand-du-Périgord

L'église Saint-Christophe de Montferrand-du-Périgord[1],[2],[3] est un édifice religieux du XIIe siècle, situé à Montferrand-du-Périgord, dans le département français de la Dordogne.

Présentation[modifier | modifier le code]

On sait que cette église est antérieure à 1153 et que la partie actuellement la plus ancienne est la nef comme l’indique son appareil « en arête de poisson ». En examinant le rapport entre la tour et la nef, on comprend immédiatement que cette dernière a été en partie détruite, ce que plusieurs documents attestent[4]. A l’extérieur, les décors sont réduits au minimum (petits modillons aux angles de la tour, faux claveaux dessinés sur des linteaux monolithes).

On retrouve d’ailleurs plusieurs éléments de l’ancienne église, réutilisés dans le cimetière. Ainsi l’autel (derrière la sépulture de l’abbé Delviel) et l’ancien portail roman, devenu une tombe, à l’ouest de l’église, derrière le caveau de l’architecte parisien Charles Lenormand (fin XIXe siècle).

L'église est dotée de peintures murales médiévales bien conservées. Elle est entourée d'un cimetière et domine la vallée de la Couze de sa tour-clocher, un peu à l'écart du village. Elle fut l'église paroissiale jusqu'en 1847, date à laquelle fut construite l'église du Bourg.

La nef est la partie la plus ancienne de l'église (appareil en arête de poisson à l'extérieur) a été en grande partie démolie comme on peut le vérifier sur des documents d'archives. Les fresques de la nef sont donc amputées d'une grande partie, ce qui nuit à leur interprétation.

La nef présente des éléments architecturaux caractéristiques du XIe siècle. Le berceau roman, ainsi que le tour du chevet datent du XIIe siècle. Au cours des siècles qui suivirent elle fut largement retouchée, notamment avec des éléments gothiques.

Depuis 2001, elle est classée aux monuments historiques dans son intégralité[2].

Peintures murales[modifier | modifier le code]

Des peintures murales, les plus anciennes datant du XIe siècle[2], ont été mises au jour en 1983 par Jean-Marc Belgarric, le maçon qui avait été chargé de mettre à nu les pierres des murs et des plafonds. Alerté par lui, M. Beauchamps, chef des services de l'architecture en Dordogne. M. et Mme Belin, rénovateurs en peinture murales médiévales, sont alors chargés de la mise à jour et de la conservation des fresques[5].

  • dans la nef :
sur le mur Sud : la partie gauche d'une fresque plus importante la Cène,
sur le mur Nord : une peinture représentant l'Enfer juste à gauche de l'entrée et une autre représentant un miracle de l'ermite saint Léonard libérant un prisonnier.
  • dans le chœur :
sur la voûte : Christ pantocrator entouré des représentations du taureau de saint Luc et du lion de saint Marc, l'aigle de saint Jean est plus difficile à distinguer
sur le fond du chœur une Annonciation avec l'archange Gabriel d'un côté et le patron de l'église, saint Christophe, de l'autre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bertrand Charneau - Le Pays Beaumontois - CDPDRACA (collection "Itinéraires du Patrimoine" n°219) - Bordeaux - 2000 - (ISBN 2-909423-73-5)
  2. a, b et c « Église Saint-Christophe », notice no PA00082689, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consultée le 16 septembre 2010.
  3. Montferrand-du-Périgord sur le site du Pays de Bergerac. Consulté le 16 septembre 2010.
  4. Jean-Pierre Verdon, L'église médiévale de Montferrand-du-Périgord et ses peintures murales, Villenave d'Ornon, Aquitaine Historique, , 8 p.
  5. Bernard de Montferrand, Les peintures murales de l'église Saint-Christophe de Montferrand-du-Périgord. Bulletin SHAP tome 112, Périgueux, Société Historique et Archéologique du Périgord, , 18 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]