Église Saint-Charles de Monte-Carlo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Saint-Charles
Image illustrative de l'article Église Saint-Charles de Monte-Carlo
Église Saint-Charles
Présentation
Culte catholique romain
Type église paroissiale
Rattachement Archidiocèse de Monaco
Début de la construction 1879
Fin des travaux 1883
Architecte Charles Lernormand
Site web [1]
Géographie
Pays Drapeau de Monaco Monaco
Quartier Monte-Carlo
Coordonnées 43° 44′ 33″ nord, 7° 25′ 38″ est

Géolocalisation sur la carte : Monaco

(Voir situation sur carte : Monaco)
Église Saint-Charles

L’église Saint-Charles est une église paroissiale monégasque située en plein centre de Monte-Carlo. Le prince de Monaco Charles III l'a fait construire à la fin du XIXe siècle à l’emplacement de l’ancienne chapelle Saint-Laurent.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'autel de l'église Saint-Charles.

La première pierre est posée le 9 novembre 1879 par Mgr Charles Theuret. Les travaux entrepris en 1880 furent rapidement menés sous la direction de Charles Lernormand, l'architecte à qui l’on doit également la cathédrale Notre-Dame-Immaculée de Monaco et la basilique Notre-Dame de Nice.

L’inauguration a lieu le 26 mars 1883. L’église est érigée en paroisse le 15 mars 1887 et consacrée le 9 novembre 1912 par Mgr Arnal du Curel.

La paroisse est à la charge de la congrégation des clercs réguliers de la Mère de Dieu jusqu'en 1950, date à laquelle elle est confiée aux pères Oblats de Saint-François de Sales.

Description[modifier | modifier le code]

L’église est en forme de croix latine, est une reconstitution du style de la Renaissance française. La façade est surmontée d’un clocher avec campanile s’élevant à trente mètres de hauteur. Les deux statues du porche d’entrée, sculptées par Cordier, représentent saint Charles Borromée et saint Laurent.

À l’intérieur, la lumière entre par dix-neuf vitraux dont chacun est une œuvre d’art.

Orgues[modifier | modifier le code]

Les grandes orgues étaient autrefois l’œuvre de Joseph Merklin, inaugurées le 25 mars 1884. Le buffet est un chef-d’œuvre de sculpture. Les boiseries en noyer avaient été commandées par le prince Honoré II pour l’église Saint-Nicolas du Rocher où elles furent placées en 1639. En 1640 sont installées les portes du buffet avec au-dehors la peinture de l'Annonciation et au revers celle de saint Honoré et de saint Jean-Baptiste, œuvres de Bernardin Mimault, d’Aix-en-Provance (ces tableaux sont aujourd'hui conservés à la cathédrale). L’artiste auteur des sculptures, remarquable échantillon du style espagnol au XVIIe siècle s'appelait Oltrucchino. Après la démolition de l’église Saint-Nicolas pour la construction de la cathédrale, une partie de ces sculptures est utilisée pour constituer le buffet des grandes orgues de Saint-Charles. Un nouvel instrument, inauguré le 26 janvier 1979, a conservé l’ancien buffet avec une nouvelle distribution des tuyaux en façade et une composition entièrement nouvelle.

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]