Église Saint-Côme-Saint-Damien de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église Saint-Côme-Saint-Damien de Paris
Présentation
Culte Catholique romain
Rattachement Archidiocèse de Paris
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Paris
Ville Paris
Coordonnées 48° 51′ 01″ nord, 2° 20′ 32″ est

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Église Saint-Côme-Saint-Damien de Paris

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Église Saint-Côme-Saint-Damien de Paris

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Côme-Saint-Damien de Paris

L’église Saint-Côme-Saint-Damien est une ancienne église située à Paris, dans l'actuel 6e arrondissement. Bâtie en 1427, elle est démolie vers 1836. Elle joua un rôle important car elle devint le centre religieux des fondateurs de l’académie de chirurgie, le berceau des plus grands chirurgiens français.

Origine[modifier | modifier le code]

Cette église fut bâtie en 1427 pour les habitants du faubourg Saint-Germain, privés de leur paroisse depuis la construction de l’enceinte de Philippe-Auguste vers 1210[1]. L’édifice s’élevait à l’angle de la rue des Cordeliers (actuelle rue de l’École-de-Médecine) et de la Harpe (agrandi en boulevard Saint-Michel), à l’emplacement d’une chapelle bâtie vers 1212 dans laquelle saint Louis avait érigé la Confrérie de Saint-Côme et de Saint-Damien, patrons des chirurgiens, le 25 février 1255, et dont les reliques avaient été rapportées de Terre sainte.

Démolition[modifier | modifier le code]

L'église est désaffectée en 1791, puis vendue le 12 nivôse an V (1er janvier 1797). L'acte prévoit que « l'acquéreur sera tenu de donner le terrain nécessaire pour l'ouverture d'une nouvelle rue projetée, sans pouvoir exiger aucune indemnité ni diminution sur le prix de la présente vente ». Mais il faut attendre l'année 1836 pour que l’ancienne église, alors occupée par un atelier de menuiserie, soit démolie pour permettre le prolongement de la rue Racine jusqu'au boulevard Saint-Michel[1].

Description[modifier | modifier le code]

De style gothique primitif et aux dimensions modestes (24 m de long sur 15 m de large), l’église avait son entrée sur la rue des Cordeliers (anciennement rue Saint-Côme-Saint-Damien à laquelle elle avait donné son nom) et se terminait par un chevet carré sur la rue de la Harpe[2],[3].

Plusieurs personnages distingués avaient leur tombeau dans cette église, dont François Gigot de Lapeyronie, chirurgien et confident du roi Louis XV, cofondateur de l’Académie royale de chirurgie en 1731, mort en 1747. C’est dans cette église que se marièrent, le 20 mai 1788, Antoine Simon et Marie-Jeanne Aladame[4], geôliers de l’enfant Louis XVII au donjon du Temple à partir de 1793.

Le tombeau de Claude d'Espence.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, édition de 1844, p. 438-439 [lire en ligne]
  2. Analyse diachronique de l'espace urbain parisien : approche géomatique (ALPAGE)
  3. Cadastre de Paris par îlot (1810-1836), plan 42e quartier École de Médecine, îlot no 1, cote 1/400F/31/94/05
  4. voir Archives de Paris - État civil reconstitué.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • J. A. Dulaure, Histoire de Paris, 1857, tome 2, pages 112-113.
  • Docteur H. Dauchez, L’Église Saint-Côme de Paris, Paris, 1904 [lire en ligne].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :