Église Saint-Barthélémy de Cahors

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Barthélemy.
Église Saint-Barthélemy
Cahors Église Saint-Barthélémy9.JPG
Présentation
Type
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Rue Saint-BarthélemyVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Midi-Pyrénées
voir sur la carte de Midi-Pyrénées
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Lot
voir sur la carte du Lot
Red pog.svg

L'église Saint-Barthélemy est une église catholique située à Cahors, en France[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église est située dans le département français du Lot, sur la commune de Cahors.

Historique[modifier | modifier le code]

L'église a d'abord portée le vocable de Saint-Étienne. Elle doit faire partie des établissements religieux cités dans le testament de saint Didier. C'est à partir du début du XIVe siècle que le vocable de Saint-Barthélemy s'est progressivement imposé.

Un pan de mur, datable du XIIe siècle, est la partie la plus ancienne de l'église. L'église est en mauvais état en 1320. Le pape Jean XXII donne l'impulsion pour la reconstruire car c'est l'église dans laquelle il a été baptisé. Jeanne de Frézapa est autorisée à y construire une chapelle en 1321. Pierre Duèze, en 1324, et son fils Arnaud, en 1332, y ont fondé des chapellenies. Cela n'a pas suffi à terminer la reconstruction de l'église. Une partie des voûtes a dû être réalisée dans la première moitié du XVe siècle.

L'édifice est classé au titre des monuments historiques en 1933[1].

L'harmonium[modifier | modifier le code]

À l'heure actuelle, en 2018, il y toujours, l'harmonium, à la tribune, qui comporte un clavier, de 54 notes (Do mineur/Do majeur), dix registres, à la console et deux grosses pédales pour actionner la soufflerie mécanique (machine Barker) ; de la Maison "Merry and Son's, de Londres dans le Yorkshire.

Le buffet, que, nous pouvons voir, à la tribune est du Facteur d'orgue John Abbey et non, pas, du Facteur d'orgue Jean baptiste Stoltz, qui comporte uniquement, des tuyaux de Montres, de 8' de Roy, soit 2,64 mètres, de hauteur, en alliage d'étain et de plomb, de la façade muette du buffet ; il n'y a pas, de tuyaux d'orgue dans le buffet, en lui-même, posés sur des sommiers, à la verticale.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sous la direction de Nicolas Bru, Archives de pierre. Les églises du Moyen Âge dans le Lot, p. 162-163, SilvanaEditoriale, Milan, 2012 (ISBN 978-8-836621-04-0).
  • Louis Esquieu, « Une Bulle du Pape Jean XXII du 19 janvier 1324 », p. 38-46, dans Bulletin de la Société des études du Lot, 1902, tome 27 (lire en ligne).

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]