Église Saint-Antoine-et-Sainte-Catherine de Liège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église Saint-Antoine-et-Sainte-Catherine
Image illustrative de l’article Église Saint-Antoine-et-Sainte-Catherine de Liège
Façade de l'église depuis le rue Neuvice
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Début de la construction XVIIe siècle
Style dominant Baroque
Protection Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine classé (1998, no 62063-CLT-0338-01)
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Ville Blason de Liège Liège
Coordonnées 50° 38′ 40″ nord, 5° 34′ 38″ est

L'église Saint-Antoine-et-Sainte-Catherine est une église baroque située En Neuvice à Liège.

Historique[modifier | modifier le code]

L'église primitive a été érigée au début du XIIe siècle à proximité du vieux pont des Arches. En 1358, elle a été déplacée et reconstruite en style gothique En Neuvice. Cette deuxième église, remaniée au XVIe siècle, a été détruite, ainsi que tout le quartier environnant, en 1691 lors du bombardement de la ville du 2 au 7 juin par les troupes françaises sous le commandement de Louis François de Boufflers pour représailles à la suite du non-respect de neutralité de la ville par rapport au roi d'Espagne, alors en conflit avec la France.

Elle est reconstruite à la fin du XVIIe siècle sous un style baroque.

Dans les années 1960, à la suite de la désacralisation de l'église Saint-Antoine qui devient une dépendance du Musée d’Art Mosan et d’Art Religieux, l'église initialement dédiée à sainte Catherine devient l’église Saint Antoine-et-Sainte Catherine[1].

En juillet 2018, le tableau du maître-autel de Théodore-Edmond Plumier, le Martyre de sainte Catherine, s'affaisse et se déchire. L'oeuvre est déposée en novembre 2018[2], celle-ci fera l'objet d'une restauration in situ.

La façade de l'église est restaurée à partir d'août 2018[3],[4].

Architecture[modifier | modifier le code]

La façade baroque avec ses pilastres toscans est intégrée dans le paysage urbain. L'église actuelle a un plan forme de croix grecque. Des pilastres toscans supportent également les arches à l'intérieur de l'église.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Sculptures d'un Ange gardien avec l'Enfant, Saint-Joseph, Sainte-Barbe et Antoine de Padoue (1701-1710), Cornélis Vander Veken
  • Monument funéraire d'Adrien de Ghysels et de Barbe Lucion
  • Statues baroques de Jean Del Cour
  • Martyre de sainte Catherine, tableau du maître-autel, 640 × 380 cm, Théodore-Edmond Plumier

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Saint-Antoine-et-Sainte-Catherine. En quelques mots… », sur http://www.upsl.be (consulté le 7 décembre 2012)
  2. Martial Giot, « Liège: dépose complète du tableau déchiré de l'église Sainte-Catherine », sur https://www.rtbf.be, (consulté le 24 novembre 2018)
  3. Charles Ledent, « Un tableau en piteux état à l’église Sainte-Catherine », La Meuse,‎ (lire en ligne, consulté le 11 juillet 2018)
  4. Michel Gretry, « A Liège, en Neuvice, sainte Catherine se ravale la façade », sur https://www.rtbf.be, (consulté le 21 août 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]