Église Saint-Étienne de Mulhouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Étienne et Saint-Étienne (homonymie).

Église Saint-Étienne de Mulhouse
Image illustrative de l’article Église Saint-Étienne de Mulhouse
L'église Saint-Étienne de Mulhouse
Présentation
Culte Catholicisme
Début de la construction 1855
Fin des travaux 1860
Architecte Jean-Baptiste Schacre
Style dominant Néo-gothique
Protection  Inscrit MH (2007, église avec huisseries)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Haut-Rhin
Commune Mulhouse
Coordonnées 47° 44′ 37″ nord, 7° 20′ 12″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Étienne de Mulhouse

Géolocalisation sur la carte : Alsace

(Voir situation sur carte : Alsace)
Église Saint-Étienne de Mulhouse

Géolocalisation sur la carte : Mulhouse

(Voir situation sur carte : Mulhouse)
Église Saint-Étienne de Mulhouse

L'église Saint-Étienne est la principale église catholique de la ville de Mulhouse, Haut-Rhin. Comme son voisin, le temple réformé Saint-Étienne, l'édifice se distingue par ses dimensions, dignes d'une cathédrale.

Elle fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le culte catholique n'est rétabli à Mulhouse, ville protestante, qu'en 1803. Le nombre de fidèles ne cessant de croître, il est décidé de construire une église pouvant accueillir cette population grandissante.

Après plusieurs propositions, c'est finalement le projet de l'architecte haut-rhinois Jean-Baptiste Schacre, qui est retenu, sur recommandation de Eugène Viollet-le-Duc. Le nouvel édifice de style néo-gothique comportera un clocher-porche, un nef avec collatéraux, un transept, un chœur entouré d'un déambulatoire et de chapelles rayonnantes.

La première pierre est bénie en 1855. La consécration de l'église est célébrée en 1860 par Mgr André Raess, évêque de Strasbourg.

Décoration[modifier | modifier le code]

L'église a été dotée au fil des années de nombreux autels réalisés par les ateliers Laurent frères de Nancy et Klem de Colmar. Le maître-autel de Klem a été installé en 1898. Les riches boiseries du chœur sont également de cet atelier. Les vitraux d'origine sont partiellement conservés, ceux des collatéraux ont été détruits durant la Seconde Guerre mondiale et remplacés.

Orgue[modifier | modifier le code]

L'orgue de l'église St-Étienne

L'église possède en outre un célèbre orgue, œuvre de l'illustre facteur parisien Aristide Cavaillé-Coll. Installé en 1860 et complété en 1863, l'instrument comportait à l'origine 40 jeux. Le très beau buffet néo-gothique a été réalisé par la maison Blumer de Strasbourg. Agrandi en 1909 et 1963, l'orgue compte actuellement 52 jeux, répartis sur quatre claviers et un pédalier.

Cloches[modifier | modifier le code]

Le haut clocher abrite la plus grande sonnerie de Mulhouse, composée de six cloches d'un poids de douze tonnes. Elles ont été coulées en 1923 à Annecy-le-Vieux par les établissements Paccard.

En 2009, le grand bourdon pesant 6,3 tonnes et qui était fêlé a été refondu par la fonderie Cornille-Havard. La première fonte, le 31 juillet 2009, a été le théâtre d'un accident spectaculaire[2].

bourdon de l'église Saint-Etienne de Mulhouse

La refonte est intervenue le 11 juin 2010, en la Fête du Sacré-Cœur, faisant de ce bourdon la plus grande cloche fondue et installée en France depuis 40ans et la plus grande cloche du Diocèse de Strasbourg après celle de la cathédrale de Strasbourg.

Chaque cloche a un message à transmettre aux générations futures. Ceux qui ont œuvré pour que la nouvelle cloche puisse se réaliser l'ont fait inscrire sur sa robe, message de foi et de charité (face A), message de pardon (face B), messages adressés à tout homme de bonne volonté (face D) peu importe son origine (face D).

Les inscriptions (extraits) présentes sur les différentes faces de cette cloche, appelée Saint-Etienne, sont donc :

Face A :

J'AI ETE FONDUE POUR TEMOIGNER DE LA FOI DES HOMMES ET DES FEMMES DE MON TEMPS ET JE LES INVITE A SE METTRE AU SERVICE DE LEUR PROCHAIN

JE M'APPELLE ETIENNE PREMIER MARTYR ET DIACRE

"JE VOIS LES CIEUX OUVERTS"

Face B :

"JESUS, C'EST LUI LE PLUS IMPORTANT" JEANNE-MARIE KEGELIN (1993+2004)

Face C :

LAUDATE DOMINUM OMNES GENTES

Face D : "CHERCHER DIEU ET SE LAISSER TROUVER PAR LUI" SS LE PAPE BENOIT XVI (2008)

La bénédiction de la cloche, qui a eu lieu le 8 mai 2011, et a été présidée par Mgr Vincent Jordy, évêque auxiliaire de l'archidiocèse de Strasbourg, devant une foule nombreuse et en présence de nombreuses autorités religieuses, civiles et politiques[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • "Centenaire de la pose de la première pierre de l'église Saint-Étienne, Mulhouse, 1855-1955 ", Mulhouse, 1955, 40 pages.
  • "Église Catholique Saint-Etienne de Mulhouse, Refonte de la Grande Cloche Saint-Etienne", Mulhouse, 2011, 36 pages

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]